Arcelor Mittal : l’enfumage du PS et de JP Fougerat.

C’est juché sur des palettes de bois, sous un soleil en demi teinte de fin d’après midi de ce lundi 10 décembre que le député Maire de Couëron interviendra après plus d’une demi-heure de parlote avec la presse. Rassemblé devant la grille d’entrée de l’usine par un froid d’hiver précoce de mi-décembre, plus d’une centaine de salariés d’Arcelor Mittal de Basse-Indre, rameutée par les délégués, sont venue l’écouter. Qu’a t-il dit ? Rien de ce que nous connaissions déjà. Que lui avait été syndicaliste. Piètre syndicaliste pensais-je car il ne défendait que son pré carré ou le patron. Je sais de quoi je parle. Qu’il n’y aurait pas de licenciements sur le site de Basse Indre. Qu’il ne fallait surtout pas croire que son mentor, Jean-Marc Ayrault, les avait trahi, pas plus qu’il avait sacrifié une soixantaine d’emplois dont il ne savait rien de plus que tout le monde ne sache déjà. Que les négociations nationales avec Mittal avaient été difficiles. Qu’il retournait (bien vite sur Paris) et se ferait toujours, plus et mieux, le défenseur (intransigeant) des intérêts des salariés de l’entreprise. On pouvait lui faire confiance. Un salarié à côte de moi, l’interrompait plusieurs fois en lui criant : Fougerat, tu es un menteur , tandis qu’une rumeur de désapprobation parmi le public se faisait entendre. Il est toujours aussi mal vu d’intervenir de façon intempestive. Patron ou député, même si le commun des mortels croit qu’ils sont tous pourris ou vendus, il y a toujours une certaine forme de respect chez les salariés.

Sur le fond, rien de neuf. JP Fougerat a-t-il l’intention de s’opposer au désossage d’une partie du site de production de Basse Indre. On n’en saura pas plus. On n’en saura rien non plus d’un éventuel projet industriel de développement de la sidérurgie et surtout aucun mot sur la nationalisation qui reste la pierre angulaire de tout sauvetage sérieux de ce secteur. Enfin, rien non plus sur l’avenir des hauts fourneaux de Florange. À quoi sert ce député ? Le site de Basse Indre aurait-il été sacrifié ? Beaucoup le pense.
2012-12-10 15.33.38
Qu’est donc venu faire JP Fougerat à Basse Indre ? Sans doute un peu de présence, lui que l’on a très peu vue et entendu ces dernières semaines sur le dossier Arcelor Mittal. Il est venu aussi en service commandé, faire tout simplement le SAV de la politique du gouvernement Hollande/Ayrault. Cette politique désastreuse qui ne satisfait que le MEDEF et les banquiers. D’après certains échos entendus ici et là parmi les salariés, pas si sûr que cette fois-ci, il ait conquis son public. Pour ma part, il y avait une certaine indécence à le voir ici. Je suis parti.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s