Budget par défaut ou des faux ?

Le vote du budget communal est l’acte le plus important de la vie d’une commune. À Couëron, il a eu lieu le 28 janvier 2013. Je n’y suis pas allé, car dans ce genre de réunion spectacle, le débat n’existe plus depuis bien longtemps. Les enjeux sont pipés par avance, ennuyeux et ne servent à rien. Nous avons le droit à un monologue, en lieu et place d’une confrontation républicaine. Il faut voir la tête de nos élus ce soir là, pas vraiment la mine réjouie d’autant que  beaucoup n’y comprenne pas grand-chose. J’attendrai donc, comme je le fais tous les ans, le compte rendu qui paraîtra dans la presse locale PO et Ouest-France.

tumblr_inline_mg0fakYEjL1r238uvIl faut nous dire aussi que depuis le règne de l’intercommunalité, Couëron ne gère presque plus rien comme d’ailleurs l’ensemble des communes qui compose l’agglomération Nantaise. Le véritable Maire (et député) est J-M Ayrault qui avec ses proches conseillers administre de facto le tout.  Nos élus de proximité comme ils se nomment tentent de faire néanmoins bonne mine. Face à une population qui ne sait plus à quel saint se vouer, les conseillers municipaux doivent au moins donner l’impression de leur utilité d’autant qu’ils perçoivent pour les plus méritants des indemnités parfois plus que substantielles.

moutonLe budget a été voté à l’unanimité. C’est le contraire qui m’aurait étonné. Les rouges (qu’en cravattes) et les verts (tirant sur le blanc comme un légume bien connu) même après moultes circonvolutions dans le discours (malheureusement pas dans les actes) se sont ralliés au panache rose du leader incontesté du moment. Sans être devin, parions que nous avons eu le droit en 2013 aux mêmes sornettes qu’en 2012. Je résume: Couëron gère bien  malgré un environnement difficile, l’endettement est maîtrisé, nous contrôlons les dépenses de fonctionnement. Les associations ne sont pas les laissées pour compte, l’investissement est soutenu, nous, nous nous…. Au niveau des recettes, pas diatribe anti gouvernementale cette année, et pour cause, ils sont maintenant aux manettes. C‘est plutôt un discours lissé du style : les recettes sont contraintes afin d’éviter d’avouer qu’il y aura tout simplement comme sous Sarkozy (même plus) une baisse de celles-ci. Le dernier couplet est destiné à faire pleurer la ménagère de moins 50 ans, le salarié précaire ou en fin de droit, et tous les laissés pour compte de la politique Hollande/MEDEF, concernera les impôts qui je vous le jure n’augmenteront pas (ce qui est encore faux). Quant à l’emploi, soyez rassuré, je le défends (ce qui est encore et encore faux). L’accord Mittal /Ayrault conduit à la casse de l’outil de production de l’usine d’indre et à terme à la suppression d’emplois sur le site. Dans ce dossier le Gouvernement joue la montre et JP Fougerat le sait très bien.

Ce-que-le-medef-veut-300x200Le budget 2013 de la commune de Couëron est un budget qui s’inscrit dans une logique gouvernementale de baisse des moyens donnée aux collectivités territoriales. Comment pourrait-il en être autrement. Le MEDEF veille à ce que tout ce petit monde suive la feuille de route qu’ils ont établie. C’est un budget d’austérité. Cette politique se traduit inéluctablement par moins de service public et des suppressions d’emplois dans le privé comme dans le public.

Qui dit budget, dit comptes, dit sincérité des dépenses et des recettes. Alors que les règles comptables applicables dans les collectivités locales auraient exigé le respect de procédures inattaquables, la mairie « a » couvert sinon organisée la gestion d’une caisse d’une manière et de façon pas très « catholique » comme l’on dit. En attendant des explications, peut-être, sur ce que l’on peut appeler une indélicatesse de gestion et qui pourrait ne pas trop plaire aux autorités politiques et administratives , voilà ce qui peut arriver lorsque l’on passe les ¾ de son temps à Paris. Le cumul des mandats outre qu’il permet aux élus de multiplier les indemnités, a comme conséquence négative pour un élu cumulard d’être partout et nulle part en même temps. 1 jour à Couëron, 2 ou 3 à Paris et un autre à la Communauté Urbaine, ça ne tient pas.

Le PS doit d’urgence faire voter la loi sur le non cumul, sans délai et sans exception sur son application. Le mariage pour tous est nécessaire mais la loi sur le non cumul l’est tout autant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s