Personnes âgées et leurs familles : faire mine de s’y intéresser….


Ouest-France dans son édition du mercredi 6 février 2013 est revenu sur le conseil 510_retraites_effortmunicipal du 28 janvier. Session de rattrapage pourrait-on dire sur une question qui passerait pour anodine dans n’importe quelle autre commune mais qui est d’importance à Couëron. Sur 20 000 habitants les retraités représentent à peu près 25 %, peut être plus aujourd’hui (chiffres INSEE 2009). Beaucoup d’entre eux participent à la vie sociale, culturelle, sportive et associative de la commune et sont souvent disponibles et généreux de leur temps à l’égard des autres et de leur famille.

La municipalité le sait bien et il est de bon ton dans l’entourage des politiciens professionnels de les brosser dans le sens du poil, surtout à quelques mois d’échéances électorales. Ne sommes-nous pas à un peu plus d’un an des prochaines élections municipales? Et, comme si  tout le laisse à penser le PS va une fois plus trahir un ses engagements électoraux et n’interdira pas le cumul des mandats pour 2014, cette convenance (ou connivence coupable) permettrait une fois de plus aux caciques du PS et éternels cumulards dont notre Député Maire de s’en faire encore une petite pour quelques années de plus. La retraite à 60 et … ans, ils ne connaissent pas. Ils se croient indispensables… comme si le monde ne pouvait pas tourner sans eux. Je suis de ceux qui pensent qu’il doit laisser sa place de maire ou celle de député ou les 2 à la fois. 3 mandats de maire, c’est déjà de trop. Place aux suivants. Même si je ne crois pas trop au changement de cap politique (on peut toujours rêver) mais au moins on pourrait changer quelques têtes de » gondole ».

70Mais quel est donc ce vœu si important que la presse locale en fait le sujet d’importance dans sa rubrique de ce 6 février 2013« Couëron »?  Je cite : « Il ne faudrait pas porter atteinte aux politiques conduites dans le territoire en faveur des personnes âgées et leurs familles, en confondant la structure juridique et l’activité dont elle assure la responsabilité. La suppression des SIVU pour la seule raison de leur qualification juridique ne peut suffire à fonder une telle décision si elle ne s’accompagne pas d’une réponse adéquate à la question de la pérennité des actions engagées. Or, le CLIC, qui regroupe les communes d’Orvault, Couëron et Sautron, fonctionne et répond aux objectifs ayant présidé à sa création le 30 octobre 2008. Le constat, selon lequel la création d’un SIVU était la structure la plus adaptée, est toujours valide ».

C’est un peu technique, je le concède mais on peut en déduire trois ou quatre petites choses d’intérêt local:

– Sans vouloir remettre en cause le travail réalisé par ce SIVU comme le disait le Général de Gaulle, c’est quoi ce machin là ?

– Couëron, Orvault et Sautron, trois villes qui n’ont rien de commun ensemble ni au niveau de sa population ni de son histoire et encore moins comme orientation politique( quoique?).

-Alors que le gouvernement PS (Ayrault) vient de décider récemment la suppression d‘une centaine supplémentaire d’organismes ou de machins, c’est selon, qui ne servaient pas à grand-chose, le conseil Municipal de Couëron voudrait conserver son machin (SIVU Syndicat Intercommunal à Vocation Unique) et ne pas respecter la loi. Pour des élus qui se déclarent légalistes, c’est un peu curieux.

– Et puis, un vœu ça ne coûte pas grand-chose. Cette pratique est à la collectivité locale ce qu’est la création d’une commission pour les gouvernements : un enterrement de 1er classe à l’exemple des commissions sur l’aéroport ou celle d’ ARCELOR/Mittal.

1751954_3_a4d3_manifestation-contre-la-reforme-des-retraites_4edaf405b81c3d39ed3729b63d438f46Alors que l’état s’apprête à bloquer la revalorisation annuelle des retraites (c’est dans les cartons dit-on) et offre sans contre partie 1,5 milliards aux patrons, cette politique va conduire à accroître un peu plus la pauvreté. Ces 1,5 milliards pris dans les caisses des communes n’iront pas à la satisfaction des besoins des retraités à faible revenus et leurs familles, n’iront pas à la création de structures ou services nécessaires à la prise en charge des personnes âgées ou à la fin de vie…

Un SIVU, pourquoi pas ? Mais l’essentiel reste : quels sont les moyens donnés pour réussir les politiques en direction des personnes âgées ? Mais là, nous n’avons aucune réponse de notre Maire à temps partiel et Député intérimaire . Et pour cause, c’est le contraire qui est l’ordre du jour des politiques social libérales actuelles. Pourtant c’est bien dans ce combat qu’est le vrai militantisme en faveur des personnes âgées et leurs familles. Le reste n’est que parlote.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s