le PCF de Couëron et les élections municipales de 2014 :

Comme dans tous les autres partis dits sérieux, ils ne sont plus très nombreux à militer au PCF sur la commune de Couëron. Quelques vieux baroudeurs, à la conviction inébranlable, certains que les lendemains chanteront encore de bonheur, désintéressés par des charges municipales trop compromettantes ou les honneurs suspects. Fidèles à leurs convictions d’hier et d’aujourd’hui, ils sont toujours disponibles pour distribuer tracts et bonne parole sur les marchés, devant les entrées des usines ou des bureaux ou au porte à porte militant dans les quartiers du centre bourg ou de la Chabossière.

Les autres, les institutionnels dont les élus municipaux, tiraillés qu’ils sont entre leurs charges électives locales ou départementales et leurs convictions de défenseurs des travailleurs, résistent contre vents et marées. C’est tout à leur honneur.

D’autres sont déjà passés de l’autre côté du rubicond comme Robert Hue.photo_0302_459_306_17376 Il y en a, malheureusement, aussi à Couëron. J’en connais, de ces élus, qui portent ce double langage de la trahison. Hontes à eux. Ils mènent le PCF à sa perte.

Si l’on regarde un peu dans le rétroviseur des années 2008/2013, nous constatons que durant la mandature qui s’achèvera en 2014, les élus PCF ont quasiment voté toutes les délibérations qui leur ont été proposées. Le meilleur et le pire. Pouvait-il en être autrement. Bien sûr que non. Le PS local les tient par la barbichette. Il sait pertinemment bien qu’au PCF, le nerf de la guerre demeure l’éternel moyen de subsistance, les indemnités d’élus qu’ils reversent (en principe) en totalité à leur parti. Et rira bien qui rira le dernier. Dans ce petit jeu de dupes, le PS s’en sort toujours grand vainqueur. Il en joue. Il en use et en abuse. Il en sera ainsi tant que le scrutin municipal restera majoritaire et non pas à la proportionnelle.

Les élus communistes ont voté la quasi majorité des dossiers présentés aux votes des conseillers municipaux : tous les budgets, toutes les augmentations d’impôts, tous les projets déstructurants même les plus insensés comme la bibliothèque, site pollué ou le vélodrome qui ne sert presque jamais. Ils gèrent avec le PS avec qui, ils sont solidaires dans la gestion communale, à la communauté urbaine et à la région. imagesIls gèrent de facto l’austérité dans les territoires, ils gèrent la casse du service public même s’ils s’en défendent. Ils se contentent de temps en temps, de présenter en conseil municipal, une motion ou une déclaration d’intention. Piètre lot de consolation. Ça ne leur coûte rien et ça ne va jamais très loin. On était en droit d’espérer autre chose d’élus qui se disent ou qui se réclament les représentants des intérêts des travailleurs. Les engagements de 2008 ont bien vite fait pschitt. On fait ce que l’on peut, disent-ils. C’est à dire en réalité pas grand chose ou bien souvent comme le PS. Sinon, ça se saurait, ça se verrait aux élections et ça se dirait.

Présenter une liste autonome en 2014 ou être une fois de plus (de trop) le faire valoir du PS ? Le débat n’est pas encore clôt. Loin s’en faut, même si certains au PCF local font tout pour garder leur place et leur titre. D’autres insistent sur la nécessite au 1er tour des élections municipales de 2014 de s’engager sur des listes autonomes sous l’égide du Front de gauche. Comment imaginer des élus PCF et/ou du Front de Gauche cohabiter sur une même liste que le PS ? Comment ne pas voir dans la politique du gouvernement socialiste et des Verts, des politiques austéritaires et antisociales ? (lien retiré par le journal le Monde!!!) Comment ne pas voir dans le prtumblr_inline_mjnh8sgEW11r238uvojet sur la sécurisation de l’emploi (ANI) qu’une volonté de casser le code du travail comme le demande le MEDEF et la CFDT. Comment ne pas voir que le député, maire de Couëron, s’est prononcé avec Ayrault pour la casse de l’usine d’Arcelor Mittal de Basse-Indre ? Comment ne pas voir que le député JP Fougerat vote ou votera sans broncher tous les textes renégats de la majorité socialiste,  déjà actés ou à venir : ANI, TSCG, règle d’or, TVA antisociale, et même les ordonnances  pour passer la retraite à 65 ans,  finir de casser la sécurité sociale, finir de casser l’hôpital public ainsi que l’abandon du non cumul des mandats…

Sauf à se renier ou en être complice, continuer l’alliance (la soumission) avec le PS est impensable dans la configuration politique actuelle ! C’est pour cela qu’il faut sur Couëron une liste de gauche autonome qui ne s’inscrive pas dans la politique du gouvernement Hollande Ayrault.

3-accords-FG-FASE-PC622.previewSinon, dans le meilleur des cas, beaucoup s’abstiendront. D’autres, dont ceux qui ont voté contre Sarkozy à la présidentielle, pourraient par dépits voter contre Hollande (car ils en ont marre de se faire pigeonner ), donc au final, ils seront tentés de voter contre Fougerat aux municipales. Tout est possible. On vient de s’en apercevoir lors de la récente élection législative partielle de Beauvais dans l’Oise ou plus de 40 % des électeurs PS ont voté Front National au second tour.

Qu’on se le dise !

A suivre !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s