Arcelor Mittal : lequel député maire JP Fougerat faut-il croire?

image014De l’avenir de l’usine d’Arcelor Mittal de Basse Indre, il en a été question le mardi 2 avril, à Indre, lors d’une réunion-débat organisée par les syndicats CGT. Foule des grands soirs avec un nombreux public dont des élus et partis politiques de gauche (PCF, PG, LO, NPA….) et sociaux démocrates (PS). La plupart des députés du 44 s’était fait porter pâle. Le député de la 3ème circonscription et maire de Couëron et celui de la commune d’Indre étaient présents.

L’arrêt de l’activité du laminage et décapage d’Arcelor Mittal de Basse Indre, défendu bec et ongle par JM Ayrault et acté d’un commun accord avec le patron d’Arcelor Mittal, n’est pas une solution viable. Tel est le constat de la quasi unanimité des participants à cette réunion. C’est aussi l’avis de l’ensemble des organisations syndicales et des salariés. S’appuyant sur un dossier technique très précis, détaillé et fourni ainsi que sur l’expertise sans ambiguïté du cabinet d’audit Secafi, le doute n’est plus permis . La seule solution garantissant les emplois et l’outil industriel ne peut s’appuyer que sur le maintien de la totalité du processus industriel. Amputer l’entreprise de l’une de ses activités essentielles , c’est à terme la condamner à mort : les salariés et l’usine.

De l’avis de nombreux participants à cette réunion et que confirme la presse locale, le député intérimaire et maire à temps incomplet JP Fougerat, dans sa prise de parole, n’a pas du tout été à la hauteur du débat, contrairement à son confrère de la mairie d’Indre. Dans son édition du jeudi 4 avril, Ouest-France signale que JP Fougerat s’est même fait huer. Il a été été incapable d’avancer plus de deux mots cohérents car, incapable d’assumer son positionnement, qui est celui de son petit camarade Aryault. Je comprends bien qu’il lui était, sans doute, difficile pour lui d’avouer avoir trahi ses électeurs en soutenant un projet gouvernemental qui était de l’avis de tous, une  erreur économique et stratégique. Une chose est de jouer les George Clooney ou être spécialiste du serrage de mains à Couëron, autre chose est de faire sur une vraie politique de gauche, celle qui prend en charge les besoins et les intérêts des habitants de notre commune et de la 3ème circonscription, dont la défense des salariés de l’Usine d’ Arcelor Mittal de Basse Indre.

Une soirée très révélatrice, à tout point de vue.

PS : dans un article de Ouest -France daté du vendredi 5 avril 2013, le député maire JP Fougerat se déclare favorable aux alternatives industrielles proposées par Sécafi. Ce n’est pas ce que nous avions entendu lors de la conférence débat du 2 avril 2013. Nous attendons des éclaircissements de l’intéressé et une prise de position claire se sa part, au lieu de jouer sans arrêt l’esquive et le double langage (voir son édito dans le bulletin municipal de janvier février 2013).  Qu’en pense le député en titre JM Aryault ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s