Arcelor Mittal : le député maire JP Fougerat est-il avec ou contre les salariés ?

91euba23 (copie)Que ne fût pas ma surprise d’apprendre par la presse locale du vendredi 5 avril 2013 que le député maire JP Fougerat se disait favorable aux propositions du cabinet Sécafi sur le dossier d’Arcelor Mittal de Basse Indre. Bonne nouvelle, me suis-je dit, immédiatement. Mais, réflexion faite et à y regarder d’un peu plus près, une question me taraudait les méninges d’autant que le personnage avait exactement dit le contraire la veille (Ouest- France du 4 avril 2013).

Bien sûr qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, dit-on. Mais, que disait le député maire JP Fougerat en Janvier dernier ? (Extrait de l’éditorial Municipal de Janvier/février 2013) « Concernant tout d’abord Arcelor Mittal, je veux rappeler ici non seulement ma totale solidarité, mais aussi celle du premier Ministre Jean-Marc Ayrault , avec les salariés de ce bastion industriel de la Basse Loire……J’ai évoqué avec eux (les syndicats), l’accord conclu entre le gouvernement et la direction d’Arcelor Mittal pour la pérennisation du site et le maintien de l’emploi. J’ai demandé au premier Ministre de pouvoir siéger au comité gouvernemental chargé de suivre le respect cet accord (avec Mittal mais pas avec les syndicats) et j’ai été entendu. Acquis en 2006 par le groupe Arcelor Mittal, ce géant de la sidérurgie…….ne saurait disparaître dans les miasmes de la finance mondiale. Nous y veillerons. »

Que dit-il maintenant dans le journal Ouest-France du vendredi 5 avril 2013 ? « ce dernier (Jean-Pierre Fougerat se déclare favorable aux propositions de Sécafi » qui propose le maintien sur Basse Indre de toute l’activité. Dont acte Monsieur le député maire. Grand écart bien réussit, mais faut-il encore retomber sur ses deux pieds car :

– Si le rapport de la Sécafi vous a convaincu sur la nécessite de pérenniser la filière industrielle de l’actuelle usine de Basse Indre, laminage et décapage compris, il ne vous reste plus qu’à mettre en  cohérence votre discours et vos actes, donc :

démissionner de la commission de suivi de l’accord Mittal/Ayrault car vous n’avez plus de raison d’y siéger.
d’agir avec les syndicats du site pour arrêter le projet Mittal/Ayrault au profit de la solution alternative préconisée par le cabinet Sécafi. Chiche !!!

Nous verrons bien le mercredi 10 avril, s’il s’agit une fois de plus de la part du député maire de Couëron, JP Fougerat, d’une manœuvre de plus ou d’un vrai positionnement de gauche. Pour ma part, je ne me berce pas trop d’illusion. Mais, sait-on jamais  ! Ça ne tient peut être qu’à un cheveux sur dix ( payé au noir) de Cahuzac.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s