FIN DE PARTIE DU PS SUR SA GAUCHE ?

Décidément, nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec la social démocratie française. Pour ceux qui en doutaient encore, ne voilà (t’y) pas notre ancien syndicaliste couëronnais, au sommet de sa gloire, promu depuis presqu’un an maintenant député intérimaire, continuer d’assumer sans beaucoup de remords ses revirements qui le conduisent à ne plus s’arrêter de se tortiller comme la girouette tourne sans raison, au sommet d’une habitation. Le temps et sans doute pas mal de compromission ont eu raison des dernières fausses apparences d’homme de gauche qu’il  se revendiquait être.

verite_revolutionnaire_orwellAprès quelques décennies de jeux politiciens en off, il semble bien s’être définitivement assis sur ses certitudes d’antan, lui qui affichait fièrement vouloir défendre par mont et par mer la veuve et l’orphelin. Son slogan n’était-il pas  » je fais ce que je dis et dit ce que je fais ». Au local, le citoyen ne s’en rendait pas trop compte, accaparé qu’il était par ses soucis du quotidien, se satisfaisant à bon compte d’apparences trompeuses. Du moment que le bus de ramassage scolaire était a l’heure, du moment que son trottoir était bien entretenu, du moment que la garde des enfants était bien assurée, l’école et la cantine ne posaient pas trop de problèmes, que la sécurité des biens et des personnes ne faisaient pas la une de Ouest-France, que les retraités pouvaient, de temps en temps, faire la « teuf « à la salle l’Estuaire ou des activités dans les centres sociaux, tout allait bien… Tout semblait aller comme sur des roulettes, d’autant que le maire avait une réputation d’homme abordable et très sympathique, on dirait maintenant consensuel. Et puis tous les 2 ans, le bon peuple était invité à festoyer sur les bords de Loire, tout un week-end durant. Il avait droit aux jeux et au vin, version open bar. C’était l’occasion d’oublier un instant les rigueurs et l’austérité du moment. C’était pour le peuple l’occasion d’approcher « le baron local du PS » et pour celui-ci de festoyer au château d’Audubon avec ses commensaux, sans bourse délier, un de ces meilleurs cochons de lait de France venu tout droit du village de la Chabossière (sans rire). C’était l’occasion pour notre maire à temps partiel et député intérimaire d’une séance de serrage de mains, de distribution de petites confidences plus ou moins intéressées (électoralement) avec en prime le sourire de circonstance très apprécié par les communicants communaux car efficace et pas cher du tout.

Le social libéral tel qu’il apparaît maintenant n’est pas une découverte pour quelques uns d’entre nous,  même si notre maire et député essaie encore d’en gommer les aspects les moins glorieux de ses multiples renoncements. Certains vous dirons, qu’il est déjà comme patron de sa commune,  pas très respectueux du dialogue social, arrogant envers ceux qui contesteraient ses choix en matière de gestion des services. Chez ces gens là, l’intérêt général s’arrête souvent à leur somme d’ intérêts particuliers de parti ou de carrière.

arton987-078fdProgrammée en mode copier/coller par son capitaine 1er ministre en exercice JM Ayrault , il s’ y est en fait moulé sans difficulté de trop et de résistance dans une posture politique de renoncement permanent. Le bon petit soldat qu’il est, s’ affiche bien droit dans ses bottes, aux ordres d’un gouvernement qui ne faillit pas d’une virgule dans sa politique de régression sociale qu’il approuve sans rechigner, qu’il défend sans aucun état d’âme auprès de ses interlocuteurs. Les lois antisociales qu’il vote des deux mains à l’assemblée nationale: augmentation de la TVA, crédits d’impôts pour les patrons de 20 milliards, casse du code du travail (ANI), refus de voter la proposition du Front de Gauche sur l’amnistie…ne semble pas plus lui poser de problème de conscience.

Pour les femmes et hommes de gauche que nous sommes, nous en avions déjà vu des belles et des pas mûres, nous avions déjà assisté à pas mal de retournements de vestes, à des trahisons mais là on ne voit pas très bien jusqu’où ils peuvent nous emmener, tumblr_inline_mlt8xe6W8r1r238uvsinon au désastre. C’est bien pour cela qu’il faut tout faire pour qu’aux élections municipales de 2014, une vraie liste de gauche, bien à gauche et ne faisant pas l’entre deux ou une politique de gribouille soit disponible aux suffrages des habitants de Couëron la Chabossière. Ce n’est pas gagné car, les résistances sont nombreuses. Ce n’est pas non plus tâche impossible si la volonté politique existe. La marche du 5 mai à Paris pour l’avènement d’une 6 ème république en est l’ étape.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s