CREVER AU BOULOT DANS LA PAUVRETE OU CREVER SANS BOULOT DANS LA MISERE !

tumblr_inline_mmr3q0y31l1r238uvA peine votée la réforme sur le droit de licencier (ANI) par le PS et la droite, qui met définitivement à bas le code du travail, qu’aussitôt le gouvernement social libéral Hollande/Ayrault nous annonce un énième plan sur les retraites. On vit plus longtemps donc il vous faudra travailler plus longtemps. L’argument est un peu court car, si l’on vit plus longtemps, toutes les études sérieuses tendent à nous le prouver, le corps vieillit, les ressorts physiques diminuent et l’individu s’use psychologiquement. Affiché comme étant une évidence qui devrait être admise comme une vérité absolue, Hollande reprend pour l’occasion, presque mot pour mot ceux de son prédécesseur Sarkozy, qu’il avait pourtant vivement contesté. Le MEDEF en est ravi, la droite se délecte d’entendre le représentant social libéral Hollande rependre son discours. Tout semble être prêt pour un nouveau coup de trafalgar contre le droit à la retraite.

ce74bbcd391f87d0101ba88eb6bf2bb7Aux ordres d’une institution européenne toute tournée vers une politique d’austérité exigée par Merkel et les banquiers, l’équipage Hollande Ayrault s’empresse de s’exécuter. Alors qu’il y a déjà plus de 5 millions de chômeurs/précaires, ceux qui ont un travail seront priés de travailler jusqu’à 65 puis jusqu’à 70 ans. Et ceux qui n’ont pas d’emplois, les plus nombreux, en auront encore beaucoup moins. Ils seront priés de crever ou de faire la queue devant les restos du cœur ou ceux du secours populaire. Ce qui est déjà un peu le cas. Le travail n’étant pas extensible du fait de l’évolution des sciences et des techniques, de l’augmentation de la productivité, de la mondialisation et d’un système économique exclusivement tourné vers la compétition et le profit, si les salariés qui travaillent restent plus longtemps dans les entreprises, moins de postes seront disponibles pour tous les autres, jeunes et moins jeunes. Trouver du travail sera alors comme rechercher une épingle dans une botte de foin : quasiment impossible. Ce qui ne semble pas outre mesure émouvoir notre député maire JP Fougerat qui s’affiche de façon ostentatoire dans la presse locale pour défendre l’indéfendable bilan de Hollande-Aryault-MEDEF. Cette austérité permanente à la Grecque, Portugaise ou Espagnole… se profile aussi chez nous et plus vite que l’on ne se l’imaginait. Moins il y aura de cotisations qui rentreront dans les caisses, plus il y aura de déficit et ainsi va la petite musique de la rigueur/austérité…c’est le système de la vis sans fin.

Et il ne faut pas croire que cette potion magique libérale va aider à soigner la maladie (des malades de la crise ils s’en foutent), bien au contraire, elle va l’aggraver jusqu’à ce que mort s’ensuive. Ça ira mieux demain tentent-ils de nous convaincre maladroitement. Personne n’est dupe, personne ne croit plus à ces sornettes. Le PS ne fait que prolonger la politique de Sarkozy. Ni plus ni moins. Ils ne sont pas au service de leurs concitoyens mais de la finance, des patrons, du capitalisme le plus sauvage qu’ils n’osent même plus tenter de réguler.

imagesLes masques sont tombés comme on l’a vu avec la trahison de notre député maire à l’égard des salariés d’Arcelor Mittal de Basse Indre. Je vois mal leurs alliés d’hier (PC et certains Verts) dans les municipalités, continuer de jouer ceux qui ne voient rien de ce qui se passent à Paris pour ne regarder que ce qui se passe à Couëron, St Etienne de Montluc, St Herbain… Il n’y a pas de politique locale qui ne soit pas dépendante des choix et grandes orientations prises par le pouvoir politique national. Tout s’articule, tout est imbriqué du national, à la région, au département ou à la commune. Notre maire à temps partiel et député à intérimaire à 20 000€ par mois JP Fougerat aligne systématique ses votes à l’assemblée nationale sur les choix anti sociaux du gouvernement : ANI, règle d’or, loi d’amnistie sociale, augmentation de la TVA, privatisations, le traité sur le pacte 935495_610805895599224_1398999073_nbudgétaire, et bientôt l’allongement du départ à la retraité….Comment la politique menée par la baronnie PS locale pourrait-elle être différente de celle faite au national ? Elle est la même. Elle demeurera la même pour les quatre ans à venir. C’est une politique anti sociale assumée mais recouverte, non sans un certain savoir faire, par du beau papier cadeau destinée à tromper l’électeur et le citoyen. Faire croire comme je l’ai lu dans la presse locale Ouest-France du 14 mai qu’en matière d’élection municipale, la priorité serait « d’abord le projet », recèle d’un mal « être » du PCF à faire des choix stratégiques d’alliances qui soient clairs. La vraie gauche (pour moi, le PS ne fait pas une politique de gauche) ne pourra pas indéfiniment botter en touche. Au PS comme vient de le rappeler Hollande, le seul programme qui existe de Paris à Couëron est celui de l’austérité. Soit on la combat soit on l’accepte, du local au national, du national au local, en conseil municipal comme à l’assemblée nationale. Il n’y a pas (plus) d’échappatoire possible. Comme le disait récemment JP Fougerat dans un journal de la droite extrême national : l’élu de MON conseil municipal, soit il rentre dans le rang soit il « jarte » ! Tout un programme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s