REFORME SCOLAIRE: PLUS D’ENFANTS ET MOINS D’ENCADRANTS

82055707On s’en souvient, la jeunesse était la priorité première du candidat et Président élu Hollande. Pourtant, toute sa politique concours à penser que sa seule priorité serait d’enrichir les riches. C’est ce que vient de rappeler son ministre de l’économie  et du « MEDEF » Moscovici, en déclarant trouver dans les préconisations du FMI, de baisser les impôts et continuer la saigner sur les salariés, retraités et les contribuables modestes, un satisfecit de la politique du gouvernement Ayrault. L’augmentation prochaine quasi certaine de la CSG pour renflouer les caisses de retraites en est une des déclinaisons. Sarkozy n’aurait rien à y redire, lui qui prônait une TVA sociale. C’est au final à peu près la même chose. On ne prendra aucun argent dans les poches des riches exilés fiscaux.82195971Pendant ce temps là, Hollande fait la tournée des plages. On est loin du Président normal qui nous avait été vendu avant l’élection présidentielle.

Les coups pourris pointent le bout de leur nez lorsque la France est en semi congés. Rappelons que 50 % des Français ne partent pas, faute de moyens financiers suffisants.

La réforme des quatre jours et demi d’école dès le début de cette rentrée scolaire 2013 va être d’actualité dans notre commune comme dans près de 4000 autres. Mise en application sur Couëron au pas de charge, sans le recul nécessaire, elle s’annonce déjà comme un pari perdu. L’objectif est moins de porter cette réforme dans les meilleures conditions pour l’intérêt de l’ enfant, qu’un coup de pub en vue des prochaines élections municipales. C’est ce qui se murmure au PS local. Sans plus de limite à sa soif de pouvoir, J-P Fougerat compte bien enfourcher un mandat supplémentaire de maire. Et tout est bon à prendre !

images10

Le coût de l’opération de la semaine de 4,5 jours semaine d’école n’est pas neutre pour la commune, ni pour le porte monnaie du citoyen local ni pour les conditions de travail des agents territoriaux. Pour adoucir la facture, le gouvernement vient de prendre un décret qui modifie le taux d’encadrement des activités péri scolaires. Dorénavant, un animateur pourra encadrer 14 enfants de moins de 6 ans au lieu de 10. Ce chiffre monte à 18 enfants au lieu de 14 pour les autres. Dans ces conditions, on se demande bien où est l’ intérêt de l’enfant. L’objectif est de soulager financièrement les communes au détriment de l’encadrement. Moins d’animateurs, c’est moins de sécurité.

Une réforme qui s’annonce dramatique pour les enfants, les enseignants, le personnel territorial dans son ensemble et les parents d’élève. Comme pour celle des retraites, le PS et le gouvernement on tout faux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s