PASSION OU AMBITION

Diapositive11-300x194 @_Municipales_2014Le Maire PS JP Fougerat veut remettre ça pour 6 années supplémentaires. Il vient de le confirmer, il y a quelques jours devant la presse locale. C’est le der des der affirme t-il, j’aurai 66 ans. Et d’ajouter, Que voulez-vous, c’est une passion. J’ai un travail à terminer et un nouveau cap à lancer.

Après déjà 20 ans passés dans les méandres de la politique, et plus de 10 comme agent de la territoriale à Mairie de Couëron, on aurait pu imaginer qu’il se retire, en tout bien tout honneur. On aurait espéré d’un personnage qui cumule maintenant, en plus de ses multiples mandats locaux, un poste de député, un peu plus de modestie et honnêteté intellectuelle. Mais non, on s’est trompé. Il en redemande. Il semble difficile de se passer des privilèges de la fonction et d’un salaire de 20 000€ par mois.

Le maître de cérémonie, JP Fougerat, s’est installé sur le trône (pas de la cuvette) et il ne veut plus laisser son siège, tellement celui-ci semble confortable.

la passion n’est qu’une  émotion très forte qui va à l’encontre de la raison. (définition du dictionnaire) La passion dans la politique serait surtout un trait de caractère déraisonnable. On ne fait pas de la politique par passion, on devrait simplement servir le citoyen. Faut-il que l’ambition soit si forte pour se laisser aller à de tels propos. Rien ne semble plus inacceptable chez ces ambitieux dont l’ego n’a d’égal que leur suffisance et qui se prennent pour plus important qu’ils le sont réellement.

J’ai un travail à terminer dit-il encore. Oui, bien sûr, mais encore ! Monsieur, je je je, Monsieur « oui, oui, Monsieur serrage de mains se prendrait-il pour dieu le père. Son travail, c’est son programme de 2008 intitulé : Unis pour une ville ouverte. Il y parlait déjà de passion (page 3), de poursuivre le projet en cours (déjà) et continuer de bâtir ensemble la ville de demain (encore). Il serait grand temps de faire le point et d’arrêter de voir ce que sera demain pour se rendre compte de ce qu’il en est aujourd’hui. Pour parler franc : c’est la merde ! Tout va plus mal qu’hier. La vie globalement est plus difficile aujourd’hui qu’hier. La mandature Fougerat et du PS sont un échec : dépenses non contrôlées et dispendieuses sur le Vélodrome, sur les ZAC et sur la Médiathèque (polluée au plomb ?). C’est bien pour cela qu’il cache les résultats de ces gouffres financiers. Les services public se dégradent, JP Fougerat ne fait au local qu’appliquer la politique de Hollande Zayrault du national : l’austérité et le chômage.

Un nouveau cap à lancer propose t-il. Si c’est son dernier mandat comme il le dit, qu’il laisse donc à ses successeurs le soin de déterminer ce qu’il conviendrait de faire. Il n’y a pas de nouveau cap possible au PS, sinon la politique actuelle faite par le gouvernement Hollande et Zayrault, qui est une politique de droite, celle qui favorise le pouvoir de l’argent au détriment de l’intérêt des salariés  et des populations. Prétendre le contraire n’est que mensonge.

544641_423102454384887_1292816133_nvisuel_enflammons-24_2La droite Couëronnaise devrait être présente en 2014. Dont acte.  Une liste ou deux, c’est selon d’après la presse locale. Certains Verts au national se rapprocheraient du FDG. Le PCF,  qui risquerait d’être le dindon de la farce, navigue toujours en eaux profondes ne sachant plus sur quelle chaise poser son postérieur. Le PCF local semblerait  lui aussi divisé sur la stratégie à tenir. Chez les Verts, c’est le silence radio. Au FDG  les choses avancent. Rien n’est encore fait mais ça peut se concrétiser assez vite sur le principe. Restera à établir le programme et les candidatures. Ce n’est pas aisé mais pas impossible non plus. Cette situation ne peut qu’inquiéter notre roi du cumul de mandats qui espérait bien rempiler fastoche et garnir un peu plus son capital retraite. N’en déplaise aux fonctionnaires de la politique, les élections municipales sont aussi des élections nationales.

Quoiqu’il en soit, liste FDG ou pas, cette élection sera  l’occasion de sanctionner le parti socialiste au pouvoir et tous ses représentants au local, PCF et Verts y compris s’ils jouaient contre leur camp.

Ceux qui partiront faire liste commune avec les amis de Valls et de Moscovici  devront avoir le cœur bien accroché pour défendre le gouvernement.

Définitivement les municipales ne sont pas affaires locales. La mélasse est un sirop très épais et très visqueux. Faites en couler une goutte à Brignoles que la merde se répand jusqu’à Paris  avant d’inonder tout le pays.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s