Semaine de 4,5 jours : un échec prévisible

rythmes-scolaires-consultation-france-inter-604x270Je vais clore tout de suite le débat. On parle d’enfants ici, pas de mannequins-test dont on va évaluer la disposition dans l’habitacle pour voir comment ils encaissent un enfermement dans un environnement scolaire qui peut atteindre plus de 50 heures semaine.

Quand on propose une réforme engageant une telle machinerie avec de telles conséquences, et vu le budget et les répercutions sur nos impôts locaux, cela doit être parfait partout le jour J. Sinon on ne fait rien, et surtout pas des belles phrases sur le bien-être des enfants qui sont visiblement ici la dernière roue du carrosse.

La municipalité de Couëron, qui n’avait pourtant pas lésiné sur les moyens en communication, pour apparaître comme la première de la classe, serait bien inspirée de reconnaître que la réforme des rythmes scolaires est devenue pour elle un boulet, pour les familles un casse tête et pour les enfants une véritable machine à stress.

Plus de 53 enfants pour deux animateurs, c’est le lot quotidien dans certaines écoles. Chut, ne le dites pas. La confidentialité est de rigueur. Personne ne doit rien en savoir. Les animations ne sont que de la récréation, ni plus ni moins. La municipalité est débordée par un manque notoire de préparation. Les fameuses activités censées faire des élèves des petits génies, les éveiller et les cultiver se résument qu’à du bidouillage avec les moyens du bords, malgré la bonne volonté de nombre de salariés. L’éducation n’est pas l’affaire d’amateurs ou de bénévoles, tout dévoués soient-ils. Le bénévolat est une chose, les apprentissages sont autres choses. N’est pas pédagogue qui le veut. On apprend à apprendre.

rythmes_scolaireL’effarement n’est pas feint lorsque l’éducateur professionnel municipal voit un chahut indescriptible plomber toute démarche d’apprentissage. La pauvre intervenante extérieure a bien du souci se faire, elle qui peine simplement à obtenir un peu de discipline. Les parents doivent le savoir, c’est du vécu. Tous ces dysfonctionnements, ratés et autres impréparations sont le quotidien dans les établissements scolaires de Couëron. Il n’y a pas de place pour l’ amateurisme dans l’éducation. Sinon, ce n’est plus de l’apprentissage mais de la garderie.

Un récent sondage sur Nantes paru dans la presse locale montre que le taux de satisfaction ne serait que de 3,5 sur 10. A Couëron, on n’en saura rien. La municipalité PS fait tout pour cacher son incurie. Cette réforme n’a pas fait l’objet d’un consensus lors de la consultation du conseil supérieur de l’éducation. Le décret d’application donnant aux communes la mise en œuvre de cette réforme a été largement contestée par les enseignants, les parents élèves et les collectivités territoriales. 5 voix pour et 23 voix contre. Il faut se mettre à l’évidence cette réforme ne passe pas, ça ne marche pas.

Il y a le feu au lac. Le 1er ministre Zérault a décidé, en catastrophe, d’allouer dans l’urgence pour 2015 des subventions, au même titre que les municipalités qui l’auront mis en 2014. Mais, rien n’est prévu pour les années suivantes. Le contribuable devra, seul, assumer cette nouvelle charge ! On parle d’un million d’euros pour Couëron.

images rthymes scolaires 11Le seule solution intelligente serait dans un premier temps de suspendre la réforme qui est loin de faire l’unanimité. De remettre la question des rythmes scolaires sur le chantier. Faire de l’école et des apprentissages une priorité passent par des moyens financiers qui soient assurés sur le long terme et des activités péri scolaires de qualité. Non, le rythme scolaire n’est pas à lui seul la clé de la réussite scolaire. Le mécontentement grandit. De toute part monte la grogne. Les enseignants, les parents et les salariés sont vent debout contre cette réforme qui ne donne pas ce quelle était censée apporter, bien au contraire. Une grève est annoncée. Dans sa tour d’ivoire, le député Maire comme à son habitude botte en touche. Il laisse passer l’orage, s’imaginant être déjà au printemps. Il ne voit rien, n’entend rien, il se croit au zénith de sa gloire alors qu’il en est à son crépuscule. D’aucuns ne pense qu’à leur réélection et aux faveurs qui vont avec, d’autres ne pensent qu’aux enfants.

Le facteur vient de me déposer la dernière livraison du bulletin municipal. Il est question des rythmes scolaires. J’attendrai un moment pour lire le dossier. Pas de surprise à attendre sans doute. Tout va bien bien dans le meilleurs des mondes. La reprise est là, le chômage diminue comme les impôts locaux, nos enfants sont tous satisfaits de la semaine de 4,5 jours de galère comme vient de la déclarer Peillon. Tous dorment en classe. C’est super!

Dernières infos: La grève et l’action du 13 novembre dans le 44 à l’ appel d’organisations syndicales et de parents d’élèves aura une répercussion importante sur Couëron. D’après les information qui circulent, toutes les écoles seraient fermées, partiellement ou en totalité. La surprise et l’inquiétude sont dans le camp  des élus de la liste PS de gouvernement qui n’a encore pas compris le rejet de cette réforme, mal préparée, sans moyens sur le long terme, ni objectifs clairs et qui va nous coûter très chère.

Un zéro pointé pour des élus qui ne savent toujours pas que plus on empile moins on apprend! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s