Plus oraison funèbre que vœux à la population!

images12 Une fois n’est pas coutume, j’avais fait le déplacement à l’occasion des vœux 2014 à la population. Pas que ces mondanités m’enthousiasmaient mais à quelques encablures des municipales de 2014, nous avions décidé d’être présent avec plusieurs de mes camarades de la liste « Couëron à Gauche Autrement ».

Du monde, oui sans doute avec 3 ou 4000 invitations (peut être plus) lancées sur l’agglomération Nantaise, beaucoup de connaissance, des inconnues aussi. Des élus qui paradent, habillés comme si ils allaient à un bal de mariage, allant de groupes en groupes, serrant les mains pour faire les importants. La garde rapprochée de notre ballon ovale gardant bien son trésor au chaud, de peur que l’arbitre siffle un hors jeu évident et verbalise lourdement le contrevenant. Je ne me fais pas trop de bile pour lui, dans ce monde là le juge-arbitre ressemble un peu à ces coquillages que l’on ramasse à marée basse, poreux.

budget-serre-google-200x150A vrai dire, je n’attendais pas à grand chose de cette cérémonie, pas plus que de celle du 31 décembre de notre Président F. Hollande. Dans ce cas là, on ne risque pas d’être déçu. Qui se ressemble s’assemble, jusqu’au mot près. Je me suis pas trompé. Ils sont tous du même tonneau. La tonalité du discours tenant plus à une oraison funèbre qu’un discours politique destiné à convaincre l’auditoire. Malraux avait quand même mille fois plus de classe. Le PS est beaucoup plus à l’aise dans l’irréel que dans le concret. Il croit encore dur comme fer comme notre bon ministre de l’emploi et du chômage, aux formules de perlimpinpin qui nous (ré)assure de sa promesse d’inverser la courbe du chômage qui montra moins vite que vite pour 2014,

Savamment orchestré, le larmoyant plaidoyer du Député Maire n’amuse plus que les enfants de 5 ans et Pimprenelle au couchant. Alors que le Couëronnais souffre tous les jours qui passent et voit ses conditions de vie se dégrader, il est indécent d’entendre celui qui est censé nous représenter s’épancher sur le sort  de ceux qui paient des impôts alors qu’il a voté à l’assemblée nationale toutes les augmentations, sans pipé mot.

Sur le contenu de l’intervention, rien de nouveau à l’est. Nous sommes les meilleurs, les plus beaux et les plus grands. Comme dab. J’y reviendrai dans la campagne sur le « non bilan » de cette équipe qui ne cesse de tourner en rond de l’absurde. Le chapelet sur la politique nationale était en complet décalage avec la réalité. Ce soir, il n’y avait ni bon film ni bon acteur et de bien pâles figurants. (Pour ne pas être trop dur et dru)

changements-2014-jmMoment tant attendu où celui qui me snobe, en me refusant de me serrer la main, allait de nouveau se trouver en face de moi. il snobe tout autant notre liste Front De Gauche qu’il ignore du haut de son piédestal. La droite, il s’en accommode. Il fait à peu près la même politique et fréquente le MEDEF plus que de raison. Avais-je toujours les mains sales ? Etais-je un pestiféré? Même si je m’étais toujours méfié de ce personnage un peu égocentrique (déjà à l’époque) dont l’ambition (déjà) était démesurée, nous avions connu quelques moments sympathiques d’ agapes communes. Je ne faisais (déjà) pas parti de son cercle rapproché pourtant j’avais eu l’occasion d’être invité par accident dans l’une de ses datchas Nantaises.

La rencontre n’aura pas eu lieu. Ce n’est pas grave. Cela ne nous empêchera pas de dormir sur nos deux oreilles. Silences gênés, regards pisse-froid chez beaucoup d’élus sortants. Ambiance complètement différence au PG/FDG de la liste. Les camarades étaient très détendus, prêts à prendre les « reines » d’une commune qui semble s’être figée depuis plus d’une décennie. Notre devise, NON à l’austérité locale, NON à l’austérité nationale, était la bienvenue.

Nous savons encore ce que signifie le mot fraternité comme celui d’égalité et liberté avec un minimum de savoir vivre. Après tout , si ces gens là rincent gratoche ce soir, ils le font avec notre argent. Bonne fin de soirée

Publicités

2 réflexions sur “Plus oraison funèbre que vœux à la population!

  1. Marie Durand janvier 23, 2014 / 8:07

    Il est dit : »n’amuse plus que les enfants de 5 ans et Pimprenelle au couchant » : hi ! hi! hi normal, puisque, d’après ce que je lis la politique qui y serait menée ressemble à celle de « Nicolas ». En tout cas, si Couëron avait pris un bon coup de modernisme et de rafraîchissement avec l’aménagement des bords de Loire il y a déjà un bon nombre d’années, on retrouve cette ville vieillotte, à l’image de ce qu’elle était dans les années 60 – 70 et elle ne donne pas envie de venir s’y installer. La campagne (la Chab) et les abords du marais sont à mon sens totalement dénaturés avec des constructions intensives dites probablement modernes, mais horribles (du cube et du bois qui vieillit déjà mal …). Comment a t’on pu laisser cette ville s’enlaidir ainsi avec le potentiel dont elle dispose? Couëron semble s’être arrêtée dans le temps, comme sclérosée, tristounette et n’affiche pas une once de modernité, elle n’est plus du tout attractive, c’est fort dommage et regrettable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s