Les « en » pactés » ir reponsables de l’enfumage

556701-pierre-gattaz-et-raccompagne-par-francois-hollande-sur-le-perron-de-l-elysee-le-4-juillet-2013-a-parUne holla pour Hollande, ce n’est pas moi  qui le dit mais son partenaire particulier et « chefs » des patrons, M. Gataz. Champagne et petites pépées. Ce soir, le MEDEF rince gratis. Avec les libéraux sociaux-démocrates Hollande/Ayrault c’est décidément devenue une habitude. Si a Couëron, c’est l’entreprise la Spie qui offre le whisky, à Paris c’est le MEDEF. 30 à 50 milliards, en veux-tu en voilà, ce n’est pas rien. Un tel cadeau ne se voit pas tous les jours. Ils peuvent faire la nouba. Ils ont raison. Ils sont gavés, ils sont repus ces fonctionnaires de la subvention. Abaisser le coût du travail est une belle fumisterie alors que les profits boursiers ont augmenté de plus de 17 % en 2013.

Les salariés n’ont que leurs yeux pour pleurer. Une fois de plus ils paieront d’une manière ou d’une autre, par moins de protection sociale, par moins de service public ou plus d’impôts, que ce soit la TVA ou la CSG. Les syndicats jouent aussi l’enfumage, le mien aussi. J’en suis tout retourné. Ne vient-il pas de signer une plate-forme (sans rien nous demander) avec la cfdt, UNSA et FSU qui je cite «  les organisations syndicales demandent l’ouverture d’un chantier (sic ! on ne négocie plus) de rénovation des classifications….Les objectifs assignés à ce chantier, fixés par un ANI de cadrage… » (re sic!) J’ai bien lu un ANI de cadrage. VOILÀ UN BIEN MAUVAIS SIGNE DONNE AUX SALARIES PAR LA CGT. Ce que nous avions très justement essayé de faire sortir par la porte, voilà que la direction confédérale de la CGT le fait entrer par la fenêtre. Bien triste spectacle qui ne va pas aider à mobiliser les salariés. A quoi cela servirait-il lorsque dans le même temps, les « solfériniens » de la confédération CGT capitulent avant même d’avoir mené le combat face au patronat et au gouvernement. La défiance risque encore d’être plus grande.

pourritoLe pacte d’ irresponsabilité de Hollande/Gataz qui démontrera lorsqu’il sera trop tard pour les finances du pays que les (grosses) entreprises ne sont responsables que du seul enrichissement de leurs propriétaires. Les entreprises n’ayant pas une vocation particulièrement philanthropique comme l’histoire le démontre assez, les inciter à créer des emplois en abaissant significativement leurs charges (non les cotisations sociales) sans exiger de contrepartie est d’une totale irresponsabilité. L’avenir le montrera, et prouvera la validité des thèses du Front de Gauche. Le moteur de l’entreprise est le profit et lui seul. L’emploi ne sera pas au rendez vous. On nous refait, en plus grand, le coup de la baisse le la TVA aux restaurateurs.

Il ne faut pas aller bien loin pour s’apercevoir de la collusion ente le PS et le MEDEF. Notre député intérimaire (un intérim qui prend dorénavant la forme d’un CDD de confort) et Maire à temps incomplet n’a pas attendu son patron Hollande pour se mettre en cheville avec les employeurs locaux. Lorsqu’il parle emploi, il parle toujours des entreprises qui se créent sur les Hauts de Couëron ou se délocalisent le plus souvent pour s’en féliciter bruyamment . Pourquoi pas ! A contrario, vous ne l’entendrez jamais parler des salariés ou des syndicats (forces sociales) qu’il ne salue même pas lors des vœux à la population (j’en ai été le témoin) alors qu’il le fait pour les représentants patronaux. Et lorsqu’il le fait, c’est pour les enfumer comme pour ceux de l’Usine d’Arcelor ou les territoriaux qu’il insulte grossièrement lorsqu’ils se mettent en grève. Le PS est pitoyable et son représentant local l’est tout autant .

brechtil ne faut pas avoir la main qui tremble écrivait Jean-Luc Mélenchon dans sa dernière note de blog et il a raison, le moment où nous pourrions tous disparaître  dans la grande confusion organisée peut surgir d’un rendez-vous manqué !  Oui les ronces et les pierres  s’accumulent sur  notre longue marche mais nous n’avons plus le choix, le moment est venu  d’être la gauche, toute la gauche,  et de donner un cours nouveau au Front de Gauche !

C’est parce-que nous refusons maintenant  cette politique, dans la rue, dans les urnes qu’il nous faut envoyer le bon signal. Notre Front de Gauche n’est pas le rassemblement incohérent de  ceux qui condamnent la politique du gouvernement social libéral à l’assemblée ou à la télé, et qui s’unissent dans les communes, les départements et les régions, pour un bout de table, pour un cornet de frites, un poste, des indemnités d’élus…  avec ceux-là mêmes qui la soutiennent  à Paris  comme le Député Maire de Couëron !

Ne pas mettre fin à cette confusion/compromission, c’est se condamner à ne jamais reconstituer la dynamique majoritaire qui permettra la mise en place d’une politique au service de l’humain et non des marges financières ! Je veux être encore plus clair, il n’existe qu’une seule façon de rendre le courage à ceux qui l’ont perdu, c’est de faire la démonstration que nous ne nous comportons pas comme eux !

C’est tout le sens de la liste Couëron à Gauche Autrement du Front de Gauche, soutenu par le Pari de Gauche et conduite par Gérard Cossalter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s