Une gestion des personnels extrême (ment) réactionnaire !

gogocheJ’ai été destinataire d’un tract du syndicat CGT de la Mairie qui me confirme bien ce que je pensais depuis longtemps, un Maire et un PS incapables de gérer socialement leurs rapports avec les personnels et leurs représentants syndicaux. Il n’y a pas de dialogue social. Cela ne date pas d’hier. Nous avons à faire à un quarteron d’élus qui se prennent pour de véritables « Cow Boys », rancuniers, revanchards, égoïstes et imbus de leurs petits pouvoirs. Des « sots ni plus ni moins » plus intéressés à satisfaire des ambitions qu’à répondre aux inquiétudes des salariés. Ne parlons pas des populations, ce serait indécent..

Dans l’incapacité d’avoir des relations sociales normales, les voilà maintenant qu’ils en viennent à renier le peu de leur conviction d’antan qui semblait encore leur rester.

Non content de mettre la pression et de tenter « d’acheter » avec un bon cadeau de 20€, (merci pour l’équité) les agents communaux qui viennent aux vœux du personnel, nous apprenons que tout ce beau petit monde de « gauche » agit comme de fieffés adhérents du MEDEF, en interdisant ou presque l’exercice du droit de grève. Tous les coups sont bons, des plus tordus jusqu’au chantage à la sanction. La moulinette à faire peur est de sortie, l’intimidation va bon train. Ils sont passés experts en la matière.

Optimisation, mutualisation et rationalisation, tel est le nouveau crédo entendu de la bouche du premier magistrat de la ville. Même s’il ne se rappelait plus très bien des termes exacts de ce triptyque qu’on lui a sciemment mis dans le crâne, pour parler vrai,  les salariés doivent s’attendre à du sang et des larmes. Trouver 50 milliards d’économie dans les services publics oblige ces messieurs de la guillotine de la privatisation à devoir supprimer purement et simplement des pans entiers de services et à passer par perte et profit nombre d’emplois publics. Ne nous dit-on pas qu’il existe des doublettes, que l »on peut faire encore pas mal d’économie. On pourrait aussi, peut être, supprimer le cumul des mandats et les larges indemnités qui vont avec, supprimer des retraites chapeaux de ces messieurs dames les élus, payées par les cotisations des salariés et du contribuable. Mais là, pas touche. Les divers clans de la social démocratie libérale aux commandes de notre commune s’entendent bien pour faire porter aux autres leurs incuries en matière de gestions des deniers de l’état et des collectivités territoriales. Il n’y a que le PC et les Verts pour ne pas le voir.

MEDEF-PS-222x300Optimisation, mutualisation et rationalisation n’est-ce pas ce que dit le patronat en termes moins convenus avec « coût du travail », « baisse des charges » et « compétitivité ».

93046941Qui y a t-il de différent entre un Gattaz du MEDEF et un Hollande libéral social, rien. Qui y a t-il de différent entre un Maire invité par une société locale et le MEDEF local qui rince, rien. Contrairement ce que me disent ses défenseurs, nous ne sommes pas tous à en croquer comme ils le clament. Nous ne sommes pas tous à bénéficier d’autant de largesse de la part des patrons locaux. Sinon, donnez-nous des noms, des lieux, des exemples. Ces gens là n’ont que des intérêts communs à défendre : l’argent, les privilèges et le pouvoir.

Certains clament déjà que le virage libéral du PS signe la fin de l’Union de la Gauche initié en 1971. Cela est vrai depuis quelques temps déjà. D’autres, croient qu’il s’agirait là de la première secousse d’un séisme pour la « gauche » classique. Secousse non, trahisons certainement. D’autres encore assurent qu’un véritable séisme se prépare au PS. Je n’y crois pas beaucoup,  tellement tout ce petit monde mange dans la même gamelle. Enfin, les autres s’étonnent que Normal 1er (et ses photocopies locales) ne soit pas au rendez-vous de ses promesses. Sans blague. N’est-ce pas les agents territoriaux ?

On prédit déjà une forte abstention pour les prochaines municipales de 2014. Les électeurs de gauche sont déboussolés. Il y a de quoi. Heureusement, sur Couëron, ils ont à leur disposition une vraie liste de Gauche, celle du Front de Gauche, qui ne les trahira pas au premier coup de semonce du MEDEF ou de la Spie.

Si campagne électorale il y a, elle se fera pour la liste FDG avec des moyens très modestes, comparés à ceux que pourront mettre les deux autres listes, celle bien affichée de droite et celle du sortant qui fait aussi une politique de droite mais qui ne le dit pas.

logo20 01 2014 cc10Ce sera de l’ordre 1000€ et beaucoup d’huile de bras pour notre liste Front De Gauche ‘Couëron à Gauche Autrement’ contre 10 000 à 15 000 à euros, au bas mot, pour nos riches représentants du peuple. Chiche, comparons ! Mettons sur la table de la transparence, les coûts prévisionnels des uns et des autres.(le Maire d’Orvault a déclaré mettre dans sa campagne des municipales 20 000€).

Publicités

Une réflexion sur “Une gestion des personnels extrême (ment) réactionnaire !

  1. durand janvier 28, 2014 / 10:51

    Je réfléchis et je me dis :

    au début de leur « règne », c’était peut être quand même des gens de gauche, avec des idées nobles, altruistes pour certains, proches des travailleurs dans une ville à vocation principalement ouvrière. Et puis, au fil des années, reconduits dans leur fonctions, installés dans les pouvoirs, ils ont commencé à oublier, oublier qu’ils avaient été élus par le suffrage universel, par des gens qui leur avaient fait confiance et au service desquels ils devaient ne pas ménager leurs efforts.

    Ils ont oublié que pour réussir dans leurs projets, ils avaient besoin du personnel communal, à leurs côtés, pas contre eux, du personnel qui avait confiance en eux, car parmi eux justement , bon nombre d’employés avait voté pour eux.

    Et puis, chemin faisant, ils ont peut être cru qu’ils n’en n’avaient plus besoin de ce personnel dans leur électorat, et ils ont commencé à s’en écarter, à le déconsidérer, puis à quasi le mépriser.

    Et puis, ils ont commencé à se croire au dessus du lot, comme si le fait de prendre des décisions au nom d’un mandat conférait aux dirigeants une forme d’intelligence supérieure.

    Et puis ensuite, il se sont emparés du droit à décider de tout, pour tout et sur tout et, au fur et à mesure, ils se sont égarés , ils ont perdu de vue leur seule vraie raison d’être à ces places : » se mettre au service des femmes et des hommes de la ville » et non servir leurs propres ambitions, se servir et se faire servir . … Aie!

    Et puis, ils ont fini par oublier que dans une autre vie, ils s’ étaient crus de gauche et nous l’avait fait croire, mais c’est peut être qu’à force d’être installés dans ces fameux pouvoirs, ça grise! comme une drogue insidieuse, ça fait perdre le sens commun, celui des réalités, le sens de l’honneur , le respect de soi et parfois de la loi !

    Et puis ils ont aussi oublié que le personnel a sa dignité, que bien que pas très argenté
    (rappel : salaires bloqués depuis 4 ans), il ne fait pas la mendicité, alors question budget il y a sûrement d’autres pistes à creuser, des gens de gauche …

    alors je me dis : « Optimisation, mutualisation et rationalisation », ouah ! que maintenant !mais qu’est ce qu’ils ont fait depuis 1996 ?

    ces trois mots ont un arrière goût d’ordonnance militaire, c’est froid, arbitraire, mais ôtez moi d’un doute, ils comptent sûrement, à titre d’expérimentation, en suivre la prescription à la lettre, c’est sans aucun danger dans le guide « vidal » en vigueur, il n’y a aucune contre indication, pas d’effets secondaires …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s