Budget d’austérité certainement pas de gauche

vertsumps_sIl n’y avait pas de surprise à attendre des débats du conseil municipal sur le budget 2014. Si notre liste ‘Couëron à Gauche Autrement’ du FDG était élue en mars 2014 il y aurait bien évidemment un audit financier réalisé par un organisme indépendant. Il y en a besoin car la municipalité se comporte en matière de chiffres comme le ministre Sapin en matière de chômage, elle ne laisse voir au public/contribuable/citoyen que l’une des deux facettes de la pièce, la plus reluisante. A titre d’exemple, les chiffres des demandeurs d’emplois donnés sont faux. Ce ne sont pas 1050 qui sont les chiffres de 2011 mais plutôt 1360, selon les statistiques de septembre 2013

de pôle emploi. http://www.observatoire-emploi-paysdelaloire.fr/zone/44-cu-nantes-metropole

Parti-de-Gauche-nous-on-peutBudget_google-600x250Que faut -il retenir de ce budget 2014 ? Pas grand chose sinon la baisse importante des dotations de l’état, un sous équipement chronique qui perdure faute d’ambition des élus et des impôts qui vont continuer d’augmenter, même si les bases fiscales restent stables.

Le terrain de foot promis il y a presque six ans maintenant va enfin être réalisé. A ce rythme là, celui qui devait aussi voir le jour sur Couëron ne le sera sans doute pas pour demain. Pourquoi dis-je cela ? C’est simple comme bonjour puisqu’avec un montant global d’investissement annuel de 3 600 000€ (en moyenne, c’est ce que dit l’actuelle municipalité), sachant que le taux de réalisation est assez bas à Couëron, on ne peut budgéter en 2014 que deux investissements dignes de ce nom :

– un terrain de foot synthétique (650000€),

– une extension d’école (405000€).

Le reste consiste à réparer ou colmater le manque d’entretien sur les bâtiments communaux existants dont la salle de tennis. Tout le monde sait qu’elle est en zone inondable. Il pleut à l’intérieur ou réaménager des cours d’écoles, le gymnase P. Langevin.

Pour une commune qui ambitionne de voir sa population augmenter d’ici 2020, c’est peu et très insuffisant au regard des besoins présents et futurs.

Une autorisation de programme d’une construction d’un groupe scolaire sur la ZAC Centre Ouest a été voté (le FDG a voté contre), de l’ordre de 5 400000 TTC .

– Projet qui selon les données fournies ne sera pas terminé avant 5 ou 6 ans.

– Projet déjà remisé plusieurs fois et qui avait déjà fait l’objet de multiples décisions, réunions et facturation d’architectes, sans qu’un début de dossier n’ait été proposé aux élus avant le vote.

C’est comme si l’on demandait de l’argent à son banquier sans savoir ce que l’on en ferait. Effarant !

Les salamalecs habituels du PS, du PC, des Verts, de la société civile (qui en fait ne représente qu’eux) ou l’Alternatif qui ne l’est plus, n’avaient plus qu’à se ranger au panache de l’austérité communale et se mettre au garde à vous devant le chef de l’autorité sociale libérale locale.

Tous ces bons petits soldats veulent garder leurs postes et l’argent qui va avec. Avaient-ils d’autres alternatives ? Tu votes comme le chef, sinon, oups tu dégages !

Profitant du traditionnel Cross de l’Étoile Sportive à l’Edurière, qui s’est déroulé sous des trombes d’eau, on aura eu le droit à la séance habituelle d’un maire en manque d’inspiration politique qui joue sur la corde sensible émotionnelle, avec trémolos dans la voix pour faire plus vrai. On en aurait sorti notre mouchoir. Pourtant, chacun sait bien que depuis quelques années la municipalité a resserré ses aides aux associations. Pour des raisons d’économie, la logistique municipale n’intervient quasiment plus auprès des associations.

budget-serre-google-200x150L »élu FDG Gérard Cossalter, bien esseulé pour l’occasion, a su rappeler qu’il n’y avait rien de gauche dans les politiques menées par le PS et ses affidés, à Couëron comme au gouvernement. Il s’agit d’une politique qui satisfait le MEDEF et qui fait souffrir les populations.

Et d’ajouter : « L’austérité relève d’une fixation idéologique, pas d’une politique efficace. Et, quoiqu’en disent nos amis communistes et Verts qui n’ont rien à faire dans cette galère, cette politique ne souffre pas d ‘exception de territorialité. A Paris comme à Lyon, Nantes, Bouguenais, Indre ou Couëron , le petit peuple paie la facture. Les budgets locaux ne sont pas des amortisseurs contre l’austérité comme certains voudraient le laisser entendre mais bien partie prenante de la destruction des services publics de proximité comme l’a demandé François Hollande lors de ses vœux. »

C’est le PS qui gère la commune de Couëron et qui fait une politique de droite, quoiqu’en disent le Maire et ses colistiers PC et Verts. Être de gauche c’est s’opposer aux politiques d’austérité, c’est s’opposer aux exigences du MEDEF et non leur dérouler le tapis rouge.

Il y aura bien qu’une liste de gauche aux prochaines élections municipales de 2014, celle du Front de Gauche conduite par Gérard Cossalter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s