Élection Municipale, une élection à deux tours !

Intéressant article paru dans le journal l’humanité, il y quelques semaines et toujours d’actualité sur le penser du PCF national pour le second tour des municipales 2014. On y apprenait également que sur les 408 villes de plus de 20 000 habitants, dans 195 d’entre elles, le PCF avait choisi l’alliance dès le 1er tour avec des listes PS pro gouvernement. Un peu plus de la moitié avait choisi la démarche de listes autonomes Front De Gauche (ou assimilées) .

imagesbIl n’est pas fait état dans cette photographie d’avant élection, des listes de Gauche face aux listes PS pro gouvernement à participation du PCF comme à Couëron.

La question de la fusion des listes au second tour est (déjà) posée. Le PCF s’inscrit pleinement dans une stratégie d’alliance à n’importe quel prix  comme si rien ne s’était passé depuis la dernière présidentielle, comme si le PS n’avait pas pris le parti de l’argent, comme si le PS ne s’était pas aligné sur une politique d’austérité assumée…une politique  de l’offre à la place de celle de la demande et comme si le Président F. Hollande ne flirtait pas le grand amour avec……GATTAZ du MEDEF en apportant dans sa corbeille de mariage 30 milliards.

Le premier tour ne s’étant pas encore déroulé, il s’agirait déjà d’abandonner avec armes et bagages le terrain et rentrer dans le rang au nom de « ne pas mettre en œuvre le principe de désistement républicain systématique conduirait à nier une réalité……depuis 1789 » Et d’enfoncer le marteau sans faucille « Cela serait jouer aux apprentis sorciers en donnant prise au ni droite ni gauche  du FN ….». Dans cette hypothèse, on se demande bien pourquoi les communistes, qui ont choisi comme nous et avec nous des listes autonomes, l’auraient fait. Le risque du FN existe, quoiqu’il en soit. Ce n’est pas de notre responsabilité. Partout où nous sommes, et comme citoyens engagés nous combattons de manière énergique ses propositions économiques et ses discours racistes. Le PS l’instrumentalise et l’utilise pour duper les électeurs de gauche. Il s’agit pour le PS de rassembler sur le plus petit dénominateur commun . Une fois élu, il oublie bien vite ce qu’il a promis de faire. Il fait même (souvent ces derniers temps) tout le contraire.

oui oui88Les municipales sont tout à la fois des élections locales et nationales. Le PCF le nie (comme le PS, d’ailleurs). Le chômage, les salaires, les impôts, la précarité sont tout aussi d’actualité dans nos communes que la semaine de quatre jours et demi, les transports, les trajets domicile travail, la voirie, la restauration scolaire, le sport, la culture, l’écologie, les places en crèche, le logement, le prix des chambres en maisons de retraite, l’accès aux soins de proximité….

Faut-il rappeler que :

– Le scrutin municipal tel qu’il existe est injuste. Il sert le PS comme la droite à imposer leur hégémonie. La proportionnelle est notre exigence.

le PS social libéral fait une politique de droite, la même ni plus ni moins que la droite elle même. Le pacte de compétitivité en est le dernier avatar. Les seuls à être satisfaits sont les banquiers, la bourse et le MEDEF avec 30 milliards de plus à donner aux actionnaires et la droite qui n’en demandait pas tant. Parfois il en fait encore plus comme sur la retraite, l’ANI, le bouclier fiscal, l’augmentation de la TVA ou ses guerres néo coloniales…

C’est du terreau de cette politique anti-sociale et ses conséquences désastreuses que se nourrit le vote F Haine.

l’absence de liste de gauche estampillée PG ou FDG conduirait les électeurs à l’abstention, le vote blanc ou la pêche à la ligne.

Le débat a besoin de clarté et de cohérence. La confusion et l’entre-deux comme les pratiquent le PCF n’est pas bonne en matière politique. On le voit dans ses résultats électoraux.

– L’expérience démontre que la présence d’élus PC dans des majorités PS ne change pas beaucoup la donne pour les populations, sinon ça se saurait. Le PC gère (l’austérité) avec plus ou moins de zèle comme le fait le PS . En 20 années de présence PC-PS, il n’y a jamais eu à Couëron, à ma connaissance, un seul vote contre les décisions du PS majoritaire. Ce n’est plus de l’amour, c’est presque de la soumission, du moins ça en a l’air.

– Le mythe de l’élu PCF sans peur et sans reproche, le plus beau et le meilleur est très exagéré. Il ne mérite pas (plus) toujours le titre de défenseur de la veuve et de l’orphelin, pas plus qu’auprès du salarié communal. Pas à Couëron, c’est sûr.

– A Couëron, le choix du PCF comme les Verts  ne répond qu’à un seul objectif : garder le poste  et par ricochet les indemnités qui vont avec. Quelle que soit la suite des événements, il faudra bien faire un bilan de ce qui s’est passé : trahisons, renoncements, double langage, mensonges et malhonnêté. Il(s) se reconnaitra(ont) avec ou sans cravate(s) rouge(s).
Il-est-intedit-de-prendre-les-gens-pour-des-cons

– Dans la situation actuelle une mère n’y retrouverait plus ses petits au sein du Front De Gauche. Il faut enfin vider l’abcès. Si ce n’est pas aujourd’hui ce sera encore plus douloureux demain. On le voit bien déjà.

Ainsi les principaux arguments qui fondent la croyance en le fait qu’une municipalité socialiste dans laquelle on serait l’opposition de gauche est préférable à une municipalité de droite, n’emportent pas nécessairement l’adhésion. D’abord les différences de gestion ne tiennent pas tant à la couleur politique qu’aux ressources ; ensuite seule la mobilisation de la population peut peser [rarement] sur les choix et peu importe qu’elle s’organise de l’intérieur de la mairie ou de l’extérieur ; par ailleurs l’occupation de positions électives locales ne favorise pas la propagation de notre vision politique dans le peuple ; enfin le contexte hyper-réglementé et les contraintes de l’austérité ne laisseront que peu de place à l’innovation créatrice dont il ne faut pas surestimer la portée.

Publicités

4 réflexions sur “Élection Municipale, une élection à deux tours !

  1. Fred Letétu mars 7, 2014 / 6:27

    Juste une question, votre représentant tête de liste est il satisfait du positionnement de son syndicat CFDT? qui vient de signer avec le MEDEF un accord scélérat pour les travailleurs. A t il démissionné de son syndicat ? Mais suis je bête,il va quitter votre liste, pour prouver que celle ci est vraiment de gauche, il vrai aussi que le paradoxe ne vous dérange pas, vous le grand inquisiteur Couëronnais !

    • de gauche vraiment mars 14, 2014 / 12:19

      Sur votre liste cher Monsieur, il y a plus de membres de la CFDT que celle du Front De Gauche. Sur le pacte de compétitivité, vous avez sans un spécialiste bien mieux placé que quiconque et qui a voté ce texte à l’assemblée nationale. Je vois que cela ne vous dérange pas beaucoup d’être à ses côtés tous les jours bras dessus-dessous. Qui ressemble s’assemble se rassemble.
      Bien à vous

    • de gauche vraiment mars 14, 2014 / 12:21

      Personne ne vous empêche de demander à Gérard Cossalter son avis sur la question. Si vous le voulez je peux vous permettre de le rencontrer.Un peu de courage cher Monsieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s