Le Front de gauche gagnerait-il à s’émanciper du PCF ?

 

 

cancres

Le premier tour (en attendant le second) des municipales aura au moins permis de décanter sérieusement le paysage politique français. À côté du délire psychotique entretenu artificiellement autour du FN, le principal enseignement aura été la rupture entre le Front de gauche et une direction du PCF cacochyme (maladif), plus préoccupée de sauver ses vieux meubles que de défendre le programme du FDG l’Humain d’Abord.

Le divorce aura été particulièrement houleux à Paris où Anne Hidalgo envoya son émissaire communiste, Ian Brossat, “négocier” avec ceux de la liste FDG de Danielle Simonnet.

Négocier”, c’est beaucoup dire, puisque la délégation de gauche fut reçue dans un cagibi « dégueulasse au milieu des balais et des rouleaux de PQ » (dixit Alexis Corbière, FDG) et qu’il lui fut vulgairement intimé de s’engager à voter tous les budgets annuels de la mandature. Plus qu’une négociation, une demande de soumission.

Comment ne pas condamner l’attitude du PCF lâchant la liste FDG pour se réfugier dans le giron du PS à quelques heures du dépôt des candidatures à Hénin-Beaumont, contribuant ainsi à l’élection d’un maire F haine.

La question est aujourd’hui de savoir si les tout jeunes partis membres du FDG, Parti de gauche en tête, ont intérêt à continuer de fricoter avec une structure usée à la corde par le temps ravageur.

pg_fn_tableau-cfdf1Lors de ce premier tour des municipales, la moyenne des listes d’union PG/EELV fut de 15,32% des voix et celle du FDG (avec ou sans PCF) dans son ensemble tournait autour des 11,42%.

Faut-il aussi rappeler que le PCF, tout seul, ne dépasse plus la barrière des 2% (cf. résultat de Marie-Georges Buffet à la présidentielle de 2007) et que le Front de gauche ne fut probablement qu’une occasion inespérée pour le PCF d’échapper à un nouveau désastre en 2012.

Beaucoup de militants communistes sont sincèrement attachés et engagés au FDG. D’autres ne l’ont jamais été, préférant l’ancienne Union de la gauche des années 80 comme à Couëron qui sert principalement à justifier l’alliance avec le PS et à permettre au PCF d’exister avec des élus devenus des professionnels de la politique. La direction nationale, Pierre Laurent en tête, a tout fait pour refuser la constitution de listes autonomes au 1er tour de municipales 2014. Pour certains, ils avaient déjà traîné des pieds lors de la candidature de JL Mélenchon lors des dernières présidentielles.

Ils ont perdu leur pari et quelques sièges d’élus. Nous ne nous en réjouissons pas, nous le constatons. En Loire Atlantique, la sanction est sévère avec la perte de la Mairie de Trignac qui sonne le glas d’une fédération qui s’est arque-boutée sur des alliances contre nature avec le PS austéritaire et libéral.

BdsMpO-IcAAEAZm-500x654Pour les européennes de juin, avant tout accord avec le PCF,  nous devrons exiger de lui, qu’il clarifie ses alliances. Nous ne devons plus rien céder. Le FDG n’est pas à une mariée que l’on laisse ou délaisse selon ses intérêts du moment pour aller voir sa maîtresse.

Dans le cas contraire, nous devons nous émanciper et nous présenter, comme aux municipales, avec les autres composantes du FDG et les forces qui ne se reconnaissent plus dans des alliances électorales de circonstance.

Qu’avons-nous à perdre à consacrer cette rupture ? RIEN ! Après tout, le PCF peut toujours continuer de s’allier au PS de gouvernement comme il le fait déjà dans les communes, les départements, les régions… Non seulement, cette stratégie n’a pas permis de battre la droite et l’extrême droite mais au contraire l’a nourri.

franceNous avons bien vu la pauvreté du discours, de l’ancien et encore à nouveau Maire de Couëron, lors du conseil municipal du samedi 29 mars qu’il l’a intronisé pour un 4 ième mandat (règne) consécutif.

Intervention de circonstance d’un Maire politiquement à la dérive, sans cohérence dans son discours, dans l’à peu près, sans contenu ou perspectives politiques, très loin des préoccupations des couëronnais qui subissent comme beaucoup de français l’austérité et le chômage d’un gouvernement aux ordres du MEDEF.

A l’opposée, la déclaration du FDG a surpris par sa cohérence, par son intelligence, ses propositions et ses engagements, fidèle à la campagne électorale menée par sa liste « Couëron à Gauche Autrement ». Il n’y avait pas photo. D’un côté des hommes du passé, accrochés à leurs confortables fauteuils qu’ils ne veulent surtout pas perdre et de l’autre des élus au service d’un projet, de valeurs et d’une éthique qui ne cumuleront pas les mandats et qui n’en feront pas un business professionnel ou de parti.

Une belle leçon de ce que devrait être la politique au service du citoyen. Et elle ne venait pas du PS et pour cause !

 

Publicités

2 réflexions sur “Le Front de gauche gagnerait-il à s’émanciper du PCF ?

  1. arteaud mars 30, 2014 / 9:11

    SALUT

    JUSTE UN PETIT COMMENTAIRE SUR TON ARTICLE. LE FDG A-T-IL INTÉRÊT A « CLASHER » AVEC LE PCF ? JE NE LE CROIS PAS. DANS BEAUCOUP D ENDROIT LES FDG NE VIT QU A TRAVERS LES MILITANTS ET MILITANTES COMMUNISTES. PAS D AMALGAME ENTRE LA BASE DU PCF ET SA DIRECTION. TU CONNAIS MIEUX QUE MOI LE « SUIVISME » AYANT COURS AU PCF. LE FDG SE COUPERAIT D UNE GRANDE PARTIS DE SES TROUPES. PAR CONTRE, LE FDG A INTÉRÊT A ENGAGER UNE GRANDE RÉFLEXION SUR LA SUITE A SA CONSTRUCTION, NOTAMMENT DANS SA FORME D ORGANISATION. JE PENSE A L ADHÉSION D INDIVIDUS NE SE RECONNAISSANT DANS AUCUN PARTI, MOI PAR EXEMPLE.

    HERVE

    • de gauche vraiment avril 1, 2014 / 7:47

      C’est exact, on est parfois plus sévère avec ceux que l’on aime. D’accord, il ne faut pas clasher comme tu le dis mais mettre à jour nos stratégies. On ne peut plus continuer avec celle d’une direction d’un PCF qui navigue exclusivement en fonction de ses intérêts électoraux. Elle n’a pas d’intérêt et est contre productive. Cette élection est catastrophique, d’abord pour le PCF qui perd 30% de ses Maires et des centaines d’élus. Pour les autres composantes FDG , c’est moins en terme de résultats, globalement satisfaisant, (voir par exmple sur le 44) qu’au niveau de la formidable espérance qu’avait fait naître la campagne électorale des présidentielles. Sinon, je partage. La balle est principalement dans le camp des communistes.Pour le reste je partage.

      Amitiés

      Le modérateur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s