Dialogue républicain : foutage de « gueule » !

 

 

b3ac5d01e224ac045fc4c6e10d236d90Il en va du dialogue républicain comme de la politique municipale, que du vent. Si nous n’avions rien à attendre de la énième conférence anti sociale, trois organisations syndicales l’ont boycotté sauvant de la honte le mouvement social. Nous ne pouvons pas en dire autant du gouvernement Hollande/Valls, tout au petit soin du MEDEF auquel s’était joint l’éternel courtisan et pseudo syndicat patronal qu’est la CFDT. (intermittents, Mory Ducros…)

Rien de très nouveau dans ce petit jeu de dupes puisque nous en sommes réduits au niveau local à faire exactement le même constat. Pour exister et percevoir les quelques subsistes que le PS veut bien leur attribuer, la pseudo gauche locale PCF et Verts ont remisé leurs principes dans la boîte à composte au fond du jardin. Mais ne désespérons pas.

A la lecture du dernier bulletin municipal, nous aurions pensé que la droite locale, qui n’est que la partie émergée d’une droite qui s’est manifestement extrémisée comme le démontre l’analyse des résultats des élections européennes, n’en déplaise à ses représentants, ne vote pas le règlement intérieur. Contradiction évidente ou maladresse coupable parce que l’on ne peut pas d’un côté critiquer (justement) l’attitude du PS et de ses colistiers, qui empêchent aux oppositions de s’exprimer et de fonctionner à minima, et en même temps voter le règlement intérieur qui valide cette supercherie anti démocratique. La droite locale semble s’être empêtrée comme l’est la droite nationale engluée dans des affaires de pognon qui les rend impropre à la consommation.

6ca1d0a0-cc79-11e3-a088-754b15ece02c_jaures-hollande-a-vendreL’éditorial du bulletin municipal fait écho à l’anniversaire de l’assassinat de Jean Jaurès. Pourquoi pas ! Ce coup de cœur européen d’un Maire qui sacralise l’Europe de la finance en prenant en otage Jean Jaurès comme d’autres avaient utilisé, en son temps, Guy Mocquet pour falsifier l’histoire. L’Europe c’est la paix ? Notre maire Fougerat IV qui a fait parti durant 2 années de la commission de la défense nationale, ne sait-il pas que la France s’est alignée sur les politiques atlantistes et pro guerre des États  Unis avec la bénédiction de Hollande. Oubliant sans marche-transatlantique-barakdoute au passage, qu’en Europe la guerre est bien présente comme en Ukraine et que la guerre économique fait toujours rage avec son cortège de pauvreté et de chômage, ce qui semble être le dernier souci du maire Fougerat IV bien à l’abri des intempéries sociales.

Faut-il rappeler ce que disait Jean Jaurès à la chambre contre la répression du mouvement anarchiste, en juillet 1894 «  La respectent-ils la vie humaine, ces financiers sans scrupules qui accumulent tant de ruines et causent tant de suicides? ». Comme si l’Europe  défendue par le maire  Fougerat IV n’était pas ce que Jean Jaurès exécrait le plus. Décidément, en matière de culture politique ça ne va pas loin.

Si l’on peut se féliciter que la médiathèque soit enfin une réalité après plusieurs années de retard , on peut qu’être inquiet de la dérive financière qui a contribué à sa réalisation. Le maire Fougerat IV se refuse toujours à nous fournir le bilan de l’opération. Reste la suspicion d’une pollution au plomb dont on nous cache l’éventuelle ampleur.

Alors que le gouvernement diminuant de 5 % les subventions à la Maison des écrivains et en interdisant toutes rencontres entre lecteurs et auteurs, le maire Fougerat IV se félicite à bon compte du choix de la gratuité d’accès à la bibliothèque. Présentée comme la recette miracle d’une culture consommatoire avec en filigrane la tentation  d’en faire un produit de marché politicien. Comment ne pas douter de ces artifices d’affichage lorsqu’en même temps le gouvernement PS réduit de 50 milliards les dépenses budgétaires de l’état et de 11 milliards celles des collectivités avec toutes les conséquence que l’on connaît sur la vie des citoyens.

Faut-il rappeler à cette Gauche de salon qu’en matière de résultats électoraux le FDG aux municipales a obtenu plus de 15 % sans le PCF ou les Verts, plus préoccupés à obtenir une place et des indemnités de survie. Faut-il rappeler qu’aux européennes le FDG (avec le PCF) a obtenu sur Couëron en 2009, 9,81 % et en 2014, 10,59 %.

17_eoliennes-ad652-c687eQuant aux Verts de camouflage, ils avaient obtenus en 2009, 21,73 % et en 2014, 12,91 %. La progression du FDG, même mineure, tranche avec la débâcle du PS et des Verts locaux. Pour ces derniers, Il s’agit sans conteste d’une double sanction : celle de leur politique de renoncement à l’égard de l’écologie et celle de l’attitude de leur célèbre béret vert qui avait sauté sur Couëron ( voir lettre à Lulu n° 31) en se dégonflant bien plus vite que le soufflet de notre bonne maman.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s