Frondeurs ou suiveurs, des élus municipaux PS à la dérive

dilem_photo_1629_TV5020914_ecolesans-dents1L’expression des élus municipaux Couëronnais de la majorité municipale, PS, Verts et PCF dans le bulletin municipal de septembre-octobre 2014 ou celle du maire Fougerat IV dans l’éditorial est une injure supplémentaire faite aux Couëronnais. De la souffrance sociale des Couëronnais, ils n’en ont cure, pas un mot. Pour ces gens-là, ne compte que leur petit intérêt de parti ou les privilèges de leur charge municipale. Pour le reste, adviendra ce qu’il pourra semblent-ils nous dire. Ce n’est pas leur  affaire. Dans ce concert de farces et attrapes, il y a aussi les pleureuses professionnelles qui auront vite fait de sécher leurs larmes de crocodile pour nous faire croire que leur présence au sein de l’appareil municipal, seraient la caution de gauche d’une municipalité qui a de plus en plus de difficultés à cacher qu’elle s’aligne sur une politique de droite, comme celle que met en œuvre le duo Hollande/Valls.


Le bateau Hollande a beau prendre l’eau de toute part, le sinistre Valls a beau s’être déculotté devant les patrons du MEDEF, rien de tout cela ne semble, un instant, provoquer la moindre réaction de nos godillots. Le maire semble toujours être dans l’un de ses voyages de noces au frais d’une généreuse promise multinationale.


Alors que tous les indicateurs sociaux sont au rouge (salaires, chômage, impôts, emplois, précarité…) silence radio de la part d’un maire de plus en plus à la dérive et hors-sol. Ces messieurs dames les élus caquettent sur les bienfaits de leur politique locale bien à l’abri des soubresauts de la souffrance de nos concitoyens.


La rentrée scolaire
nonameserait exemplaire. La réforme des rythmes le serait également alors que plus de 60 % des personnes interrogées sont, pour le moins, très circonspectes sur son efficacité. La remise en cause des dispositions de la loi Duflot sur l’encadrement des loyers, même si les dispositions étaient loin d’être suffisantes, vont avoir comme conséquence immédiate une envolée des loyers.


Alors que la démocratie est purement et simplement bafouée, que les élus municipaux d’opposition de gauche (comme de droite) sont mis devant le fait accomplit, qu’on les a remisés dans des bureaux qui sont plus des cagibis que des lieux de travail, que l’expression au Conseil Municipal ou dans le bulletin est censurée (15 % des électeurs, 3 minies phrases dans le bulletin municipal), la nature anti-démocratique de la municipalité est cruellement visible et pourtant, chaque jour, un écran de fumée supplémentaire en permet la continuité.


Le Maire Fougerat IV et son équipe cachent de moins en moins ce qu’ils sont en réalité : autistes, austéritaires et autoritaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s