Bien se loger est un droit, un droit pour tous

cochons Le déroulement du Conseil municipal du lundi 13 octobre n’a pas dérogé aux précédents. Les oppositions ont toujours autant de difficulté à s’exprimer. Le maire, Fougerat IV utilise toutes les ficelles du « métier » usant et abusant allègrement de ses prérogatives pour interdire les prises de parole à quiconque voudrait mettre en doute sa politique locale et nationale de ses amis.

Si la presse locale dans son édition du mercredi 15 octobre résume la séance du Conseil municipal à l’installation de deux familles de propagande_svoyageurs sur une zone inondable du Port-Launay , cette même presse locale fait l’impasse sur les interventions des élus d’opposition du Front De Gauche. Pas un mot dans son édition du mercredi 15 octobre, rien non plus sur celle du jeudi. L’on voit bien pour qui roulent les rédactions d’Ouest-France ou Presse-Océan.

Comme nous l’avons déjà dit ici même, le principe : les MÊMES DROITS, les MÊMES DEVOIRS doivent prévaloir dans toutes les décisions de nos gouvernants. En matière d’urbanisme comme dans les autres domaines. Le droit au logement est un droit fondamental. Il devrait s’appliquer à tous, de manière identique et transparente. Les riverains pétitionnaires du Port-Launay ne doivent pas se sentir insultés par les propos d’un maire irrespectueux (voir presse locale O-F) de même que les voyageurs ne doivent pas se sentir fustigés. Chacun doit respecter les règles de vie en commun.


Le Maire de Couëron, qui semble préférer voyager à sa manière, aux frais de sociétés multinationales, serait plus utile  les mains dans le cambouis. Les Couëronnais galèrent pour trouver ou conserver leur emploi comme ils galèrent pour trouver un logement à un tarif abordable.

La responsabilité du Maire Fougerat IV est doublement engagée parce que:

– il est depuis près de 20 ans membre de la Nantes Métropole. Il est aussi Vice-Président de cette institution depuis belle lurette et il aurait dû régler avec ses collègues du PS la question de l’accueil des gens duvalls-3 voyage. Ils ne l’on pas fait par manque de courage politique et d’un « j’en foutiste » certain.

en qualité de député, n’a-t-il pas interpellé le 14 mai 2013 (ce fut d’ailleurs une des deux seules  questions durant ses deux années à l’Assemblée Nationale, une année et 9 mois exactement) la ministre d’alors, Mme Duflot, dans les termes suivants : « Une circulaire ministérielle en date du 17 décembre 2003, relative aux terrains familiaux permettant l’installation des caravanes, propose aux collectivités de répondre aux besoins de l’habitat des gens du voyage sédentarisés qui souhaitent conserver leur mode d’habitat mobile par la création d’une offre locative adaptée. »

Depuis rien, sinon une décision en catimini que presque personne ne comprend, sans aucune consultation des riverains ni des élus municipaux d’opposition, qui apprendront de quoi il en retourne par la presse locale.


Quelle que soit la décision du tribunal administratif saisi par des riverains du Port-Launay, rien ne sera réglé pour autant. Que les gens du voyage soient expulsés ou qu’ils demeurent (même temporairement), restera l’attitude irresponsable du Maire de Couëron et de son adjoint à l’urbanisme, encourageant tout à chacun à faire fi des règlements d’urbanisme. Si monsieur untel à l’autorisation d’installer une caravane, pourquoi monsieur untel n’aurait-il pas le droit non plus de le faire ? De son côté, la droite (divers) locale a joué petit bras en tentant d’alimenter son fond de commerce bien connu, aidé en cela par une presse toute aux anges.


La question de l’implantation d’aires de stationnement pour des gens du voyage restera posée, sans le moindre début de solution. La question de la gestion des permis de construite reste aussi une énigme dans cette commune lorsque l’on voit ce que Fougerat IV et son équipe ont laissé faire comme aberration Bd de l’Europe. Ce n’est plus de l’inconsistance, mais de l’imbécillité.


dangeureux-einstein-500x500Dans ce contexte de tension sociale ou de relent raciste, se voiler la face ou faire l’autruche sur les dégradations ou incivilités, les vols et cambriolages ou ne pas régler non plus les questions liées au chômage, à la précarité ou aux fins de mois difficiles… ne peuvent que mettre les populations sous tension et exacerber les incompréhensions.

Cette politique de la majorité PS du Conseil municipal est contre-productive comme celle d’un Hollande ou d’un Valls au national. Ils alimentent le terreau du vote Fhaine et le l’abstention.


Nous ne nous y résignons pas. Aidons à la construction d’une alternative neuve telle que le propose Jean-Luc Mélenchon. La 6e République pourrait aider à cela même si ce n’est pas une fin en soi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s