Budget 2015 de Couëron : un budget d’austérité


débat orientation budgétaireBien évidemment, nous n’attendions rien de l’exercice annuel sur la présentation (obligatoire) du débat d’orientation budgétaire 2015. Chacun savait bien que ni les chiffres fournis, ni les déclarations d’intention n’avaient une quelconque consistance. Le discours est laborieux. Il sonne en creux. Dorénavant, c’est par la presse locale que le maire et sa majorité municipale entendent exercer leur mandature.

Le maire étant absent pour un arrêt maladie (nous lui souhaitons un prompt rétablissement), c’est son premier adjoint qui était à la commande. Comme d’habitude, le débat n’a pas eu lieu. La majorité socialiste de Couëron a toujours autant de mépris pour les oppositions. Plus encore à l’égard des deux élus du Front De Gauche seuls à dénoncer les dérives de la politique d’austérité menée par le gouvernement Hollande/Valls qui est la même que celle suivie par les élus socialistes de Couëron. Comment pourrait-il en être autrement ?

La gestion municipale à ceci de particulier, plus c’est compliqué ou opaque, mieux c’est. Si beaucoup d’élus municipaux ne comprennent pas grand chose à la chose budgétaire, pour la majorité des citoyens cela ressemble presque à de l’hébreu. Seuls, quelques initiés, technocrates municipaux et une minorité d’adjoints sont bien au fait des méandres des finances locales.

10690337_913508638660203_3707847945546682105_nFaux pas d’une droite qui semble se voir pousser des ailes après les récents résultats aux élections législatives partielles ou le PS a été éliminé dès le premier tour. Face à la baisse des dotations de l’état, la droite réclame ni plus ni moins un gel des subventions versées aux associations. Le sport est visé. La culture est en ligne de mire. Faux pas de l’ élu UDB de la majorité qui se trompe d’adversaire en reprenant les vielles recettes anti état de l’extrême droite. Qu’on se le dise. Au PCF et chez les Verts, chacun à leur manière critiquent aussi fermement que les élus d’oppositions FDG/PG la politique suivie par Hollande/Valls, mais n’en tirent des conclusions qui s’imposeraient. Ils voteront le budget d’austérité présenté par la majorité socialiste. Pourtant, ça tangue. L’on voit bien les limites de l’exercice. D’un côté, au local, une alliance contre nature avec le PS acceptant de fait la politique d’austérité imposée aux communes par le gouvernement socialiste Hollande/Valls, de l’autre côté, au national, un PCF et des Verts ainsi qu’un nombre de plus en plus important d’élus PS qui condamnent cette politique. Cette stratégie est de plus en plus intenable. Cette contradiction ressurgit avec d’autant plus de force que nous sommes à la veille d’élections départementales prévues fin mars 2015. Le rejet du PS et du Président de la République, qui ont menti, est tellement puissant, qu’il va tout emmené. Il n’y aura pas d’inflexion de la politique d’austérité en 2015, bien au contraire. Les mêmes maux produiront les mêmes effets. L’implosion n’est plus très loin.

  1. Emplois d’investissement de Couëron en 2013**

Montant

Montant par habitant

Moyenne nationale par habitant

Total des emplois d’investissement

4 610 000 €

238 €

498 €

Dépenses d’équipement

3 741 000 €

193 €

404 €

Remboursement d’emprunts et dettes

844 000 €

44 €

69 €

Charges à répartir

0 €

0 €

0 €

Immobilisations affectées, concédées

0 €

0 €

0

Le budget 2015 et ceux qui suivront ne permettront pas à la commune d’investir pour l’avenir. La commune souffre déjà d’un manque d’équipements collectifs. (**voir graphique ci-dessus source ministère des finances) La population augmente. Une grande partie des bâtiments communaux est vétuste : groupes scolaires, gymnases, centres sociaux, hôtel de ville que l’on rafistole comme l’on peut, les locaux du CCAS sont une honte pour l’image de la commune, l’équipement l’Erdurière a besoin d’être réhabilité… Beaucoup de ces installations ne sont plus aux normes. Le gaspillage énergétique est flagrant. Le manque de place en crèche comme en maison de retraite est bien connu. Rien n’est fait pour le troisième et quatrième âge. L’insécurité n’est pas qu’un fantasme même à Couëron. Une politique de la jeunesse reste à définir. Où sont les moyens financiers et les infrastructures ? Les chiffres de la délinquance sont cachés…

400 000 euros de dotation de l’état disparaîtront dès 2015. D’ici 2017…, ce sera plusieurs millions qui iront directement dans les caisses du MEDEF. La capacité d’investissement, de la commune sera réduite à néant. On s’aperçoit aujourd’hui ce que nous disions il y un an, le programme de la liste PS,PCF et Verts n’était pas plus financé hier qu’aujourd’hui. Larguer les services à Nantes Métropole comme voudrait le faire le maire Fougerat IV n’y changera rien. Au bout du compte, d’une manière ou d’une autre, il nous faudra bien payer. Centraliser les services risque même d’avoir les effets inverses à ceux annoncés. La création de Nantes Métropole n’a pas fait baisser les impôts locaux, bien au contraire. On éloignera le citoyen des lieux de décisions avec toutes les difficultés que cela peut entraîner dans les relations citoyens/élus. On le voit déjà avec les réseaux d’eau et d’ assainissement. C’est un véritable parcours du combattant.

Impossible de se faire une idée réelle des investissements projetés sur 2015. Le document fourni ne comporte aucune analyse prospective. Seule bonne nouvelle, il n’y aura pas d’augmentation des impôts en 2015 (des taux, mais pas des bases ni de la taxe sur les ordures ménagères ?). Il n’y a pas d’engagement sur le reste du mandat. Beaucoup d’intention, peu de propositions et de réalisation, une absence de financement ou étalement des travaux sans engagement sur la durée. Il ne faut pas être grand clerc, la politique d’austérité des socialistes conduira à une augmentation des impôts locaux ou à moins de services publics ou les deux à la fois. Avec cette politique basée sur l’offre (subventions au MEDEF) au détriment de la demande (salaires) il n’y a pas d’autre alternative possible. arton27495-02e6c

Les élus Front De gauche/PG voteront contre ce budget d’austérité qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui présenté par l’Assemblée nationale. Nous en attendons autant de nos collègues du PCF local et des Verts. Le vote du budget aura lieu de 28 janvier prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s