Le temps politique reprend

hqdefaultIl y a un peu plus d’une semaine nous apprenions le décès brutal du maire de Couëron, JP Fougerat. Moments certainement pénibles pour ses proches et ses amis. De très nombreux Couëronnais lui ont rendu un sincère dernier hommage.

Au-delà des témoignages de sympathie, lus et entendus ici ou là, viendra le temps de faire le bilan de ces 20 années de mandature, en évitant de tomber dans les travers bien connus en ce bas monde de l’idrôlatrie  ou de lieux communs.

Le temps politique repend. On va élire un (nouveau) maire à Couëron samedi prochain 7 mars. Il est peu probable qu’il y ait des surprises dans cette désignation attendue. Nous sommes déjà prévenus, l’équipe sortante, PS, PCF local, Verts et affidés, nous l’a précisé par un communiqué paru dans la presse locale de ces derniers jours : « La loyauté à son égard s’impose à nous comme une évidence. Aujourd’hui, notre mission est de poursuivre l’action municipale dans ce même état d’esprit et conformément aux engagements que nous avions pris… ». Sauf modification de casting de dernière minute, le maire sera l’ex-première adjointe. Sa biographie publique la présente comme une retraitée de l’enseignement de 56 ans ayant bénéficié d’un dispositif de retraite anticipé. Elle est entrée en politique en 2001 avec JP Fougerat qui lui a tout appris dit-elle dans la presse locale du 23 février.carole-grelaud-suppleante-et-candidate-aux-departementales1

Notre nouvelle première magistrate de la ville n’a pas la notoriété de son prédécesseur dans le monde politique local, mais soyons assuré que les « grands frères » veilleront à ce qu’il n’y ait pas de pas de travers dans l’orthodoxie de la ligne Hollande/Valls. En premier et en unique maître de sa royauté, le député de la circonscription, JM Ayrault, qui règne sans partage sur sa tribu locale. Aura t-elle les coudées assez franches pour renvoyer vaquer les quelques hiérarques carriéristes dans leur monde de la « performance » à tout prix, nous le serons assez vite.

Le temps politique reprend. Des élections départementales (ex cantonales) vont avoir lieu d’ici 3 semaines. Pas certain que cette fois-ci la majorité gouvernementale du PS conserve la présidence de cette institution locale. D’ailleurs, on s’en fout un peu (beaucoup) parce que ce que l’on sait pertinemment bien maintenant qu’ils feront, à quelques différences près, la même tambouille que la droite. Lors des dernières élections (les Européennes) le PS de droite était arrivé en tête sur Couëron, devançant de quelques encablures seulement le Fhaine, puis venaient les Écologistes et le Front De Gauche (rassemblé nationalement pour l’occasion).

Pour ces départementales six listes seront présentes. Le canton a été redécoupé à la sauce PS pour mieux coller encore à leurs intérêts de boutique. Le territoire est grandement chamboulé. Couëron, Indre, Sautron et Saint Herblain Bourg remplacent le canton de Saint-Etienne de Montluc/Couëron. On passe à plus de 50 000 électeurs. Pas certain que le citoyen s’y retrouve.

Départementales1Les Verts et la très grande majorité du Front De Gauche (PG, Ensemble sauf le PCF…). seront pour une fois unis. La liste appelée « une voix utile, écologiste, citoyenne et solidaire » est conduite par un candidat de Nouvelle Donne. Elle a reçu le soutien de « Couëron à Gauche Autrement » qui avait réuni lors des dernières élections municipales 15 % des voix , au grand dam du PS Couëronnais.

Le PCF a décidé de faire cavalier seul sans que l’on sache très bien pourquoi. Lui qui crie à hue et à dia, matin, midi et soir son irrésistible désir d’union (essentiellement avec le PS qui le nourri en sièges d’élus), nous démontre qu’il a du mal à se départir de son sectarisme vieillot. Le réveil sera certainement douloureux. Il pourrait disparaître des tablettes locales.

Le PS présente Carole Grelaud qui, si elle était élue, pourrait cumuler les mandats de Maire, vice-présidente à la communauté urbaine de Nantes et celui de conseiller général (départemental) . Si la parité semble dorénavant presque acquise, le non-cumul ne l’est pas encore. Une raison de plus pour sanctionner les candidats qui ne respectent le principe du non-cumul des mandats même si le citoyen n’a pas besoin de ça pour savoir que la politique du gouvernement Hollande/Valls est socialement contre-productive, alimente le chômage, la misère, la précarité ou les bas salaires… Le pitoyable spectacle d’un passage en force de la loi Macron avec l’utilisation du 49-3 démontre l’impasse dans laquelle se trouve l’orientation politique de ce gouvernement.

La surprise est annoncée du côté du Fhaine qui pourrait atteindre un score élevé même à Couëron. Pas de chiffres au local. Au national, on l’annonce entre 30 et 33 %. Du jamais vu.

fn-babouzePas d’espérance du côté du PS, bien au contraire, la politique de casse va se poursuivre et même s’amplifier. Il n’y a pas de solution possible ailleurs, ni au Fhaine, ni à droite. Les discours sont différents, les programmes sont sensiblement convergents, y compris avec le PS sur les politiques économiques et sociales. Tous prônent l’austérité, l’augmentation de l’âge de départ à la retraite ou la casse des droits collectifs.

Reste qu’en termes de crédibilité, le pôle de radicalité a beaucoup à faire pour convaincre. D’abord arrêter de faire les marionnettes ou la force d’appoint au PS dans les institutions (comme à Couëron) et regagner la crédibilité qu’il avait pu avoir lors de la dernière présidentielle.

capture20Vaste programme !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s