Face cachée d’une élection en trompe l’œil

 

Dans un environnement national très défavorable au PS de gouvernement, Il n’a pas été facile de désigner le successeur de JP Fougerat qui satisfasse tout le gratin de la politique locale. Si l’on en croit l’intervention de l’ex-adjoint* aux sports lors du conseil municipal du samedi 7 mars, la négociation ne semble pas avoir été un long fleuve tranquille. Les forces en présence, aux intérêts souvent contradictoires, sont allées, si l’on en croit les propos du très consensuel élu PCF, jusqu’à la menace d’une rupture de la majorité actuelle  comme cela s’était passé, a-t-il rappelé, en 1993 avec le maire PS de l’époque R. Morin. Ne dit-on pas que jusqu’à vendredi soir, les jeux n’étaient pas encore faits. Dans la soirée, l’information était confirmée par la presse locale.

resultat-inscrits-listes-tour1-election-municipale-2014-commune-COUERON resultat-exprimes-listes-tour1-election-municipale-2014-commune-COUERON repartition-sieges-listes-tour1-election-municipale-2014-commune-COUERONLa perte du père est cruelle, laissant un vide qu’il sera difficile de combler. Celui qui rassemblait bien au-delà de sa maison politique n’étant plus là, on pouvait craindre le bal des égos. La bataille souterraine a bien eu lieu à l’abri des regards. Jusqu’au dernier moment, les jeux ont été ouverts. La vieille garde semble l’avoir emporté pour le moment. Les jeunes loups super diplômés, ayant usés leur fond de culotte dans des emplois de cabinets de Nantes ou Saint Herblain, même avec l’appui du député de la circonscription JM Ayrault ou du Maire de Nantes, n’ont pas réussi à renverser la vapeur. Ils devront attendre. Ils devront ronger encore leur frein. On peut penser aussi qu’ils espèrent des moments plus propices pour engager leur coup d’état municipal, sans qu’il soit besoin de sortir le pistolet du 49-3.

Rassemblement hétéroclite d’intérêts divergents sinon contradictoires, n’étant d’accord sur presque rien (austérité, aéroport de notre Dame des Landes, intercommunalité, loi Macron…), la liste PS, PCF local, Verts … ne reposait que la personnalité de JP Fougerat qui transcendait les clivages. Une page se tourne.

La longue marche ne fait que commencer. Attendons-nous, au-delà d’un discours ripoliné, courtois et de façade, à une guerre de succession avant 2020. Carole Grelaud aura fort à faire avec ses adjoints habitués à leurs petites habitudes et privilèges. Il existe des états dans l’état, aussi bien au niveau de la hiérarchie municipale qu’au niveau d’un certain nombre de délégations. L’empoignade a déjà commencé pour savoir quel camp bénéficierait du dernier poste d’adjoint municipal laissé vacant. Tous le réclame, les Verts, le PCF et d’autres… Lorsqu’un pouvoir est fragilisé, les souris dansent d’autant que des élections départementales difficiles pourraient affaiblir un peu plus l’actuel premier magistrat. On verra bien ce que nous réserve l’avenir.

On est bien loin des difficultés du quotidien des Couëronnais. Ce n’est pas le principal souci actuel de nos politiciens locaux….Ils passent beaucoup de temps et d’énergie à leur petite cuisine interne.

manuel-vallsÀ moins de deux semaines des élections départementales, la piteuse manœuvre de l’excité du bocal de Matignon n’y fera rien. La sanction annoncée risque d’être sévère pour les uns et les autres.

* Si les adjoints ont bien été élus, les compétences de leurs délégations n’ont pas été précisées.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s