Conseil municipal du 29 juin 2015, surchauffe d’ineptie!

Présence citoyenne très clairsemée à ce Conseil municipal. À peine, 10 participants ont eu le courage d’être là malgré l’inconfort d’une chaude journée d’été. L’ordre du jour n’avait pas de quoi, non plus, passionner le democratie-13-80886-7d3ebcitoyen puisqu’il était principalement question des comptes de la commune.

Même si le rapporteur s’est appliqué, sans y parvenir, à rendre lisible ce qui était imbuvable pour le commun des mortels, on voyait bien que l’immense majorité des élus et du public ne comprenaient pas grand-chose de ce qui était dit. Nous le savons bien, la municipalité socialiste excelle dans l’art de la manipulation ( et des chiffres comme ceux du chômage) avec l’objectif à peine affiché de rendre compliqué et incompréhensible ce qui pourtant pourrait être assez simple à comprendre. Le second objectif est de faire croire que les déficits sont des bénéfices pour tenter de faire croire également que tout va bien dans le meilleur des mondes.

Ce satisfecit béat plonge les élus socialistes et leurs édiles rouges et vertes dans une autosatisfaction sans borne puisque qu’ils finissent toujours par voter PS de droite. XVM4759d426-208f-11e5-b5d7-5972fdc15177-805x525Le pompon du discours (réactionnaire) anti gauche revient au représentant Vert dont les propositions n’avaient rien a envier avec celles de la droite extrême locale, en exigeant, sans rire, au nom de l’austérité assumée, la suppression pure et simple de dizaines de postes d’agents municipaux. Nous ne pouvons que lui conseiller qu’il nous montre l’exemple. Pour cela, on pourrait lui suggérer de reverser illico presto ses indemnités d’élu et les avantages qui vont avec. On peut rêmagritte7ver, car chez ces carriéristes-là, on fait de la politique un métier à vie, on s’accroche comme le rentier à son magot.

Quant au représentant socialiste dont le discours semblait sorti des nimbes, il a vainement tenté de justifier l’injustifiable assumant fièrement la politique locale et nationale de casse du service public avec une rhétorique qui n’avait rien a envier au discours de l’équipe Hollande/Valls/Macron. À vomir !

Les chiffres en soi ne veulent pas dire grand chose si on ne les met pas en perspective sur la durée et si on ne les compare pas avec les communes similaires. Or, rien de tout cela. Et pour cause ! L’ amoncellement de chiffres sans lien et sans prise réelle avec le quotidien, nous fait croire que les élus gèrent une épicerie de quartier. Comme l’on a rien à se mettre sous la dent, on ressasse à l’envi les réalisations qui datent et l’on en fait des tonnes comme si l’on avait des anciens combattants ressassant leurs exploits passés. On nous ressort tous les ans les mêmes inepties sur la dette ou l’investissement, sans dire que puisque l’on n’investit pas ou peu, il va de soi qu’il n’y a pas d’endettement. Heureusement d’ailleurs.

capitalismeLes élus FDG/PG ont déjà eu l’occasion de le dire, la situation n’est pas très réjouissance. La municipalité PS prépare dans le plus grand secret une cure d’amaigrissement du service public local à l’exemple de la privatisation de la restauration du centre aéré de l’Erdurière. Le gouvernement PS de Valls/Hollande et l’Europe de Madame Merkel l’exigent au nom de la compétitivité et de l’austérité. La municipalité de Couëron s’exécute.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s