Ceux qui se laissent prendre pour des cons finissent par le devenir


arton25886-ed51fFaute de cohérence et de stratégie unitaire, une nouvelle fois, nous ne serons pas vraiment lisibles le soir des résultats des élections régionales de décembre prochain, puisque les situations se sont créées d’après les « humeurs » locales, sans coordination ni négociation nationale. On ne peut que déplorer ce localisme et la tyrannie qu’il fait subir à tout le monde sans aucun recours possible. Au niveau national, il nous faut donc assumer un tableau incompréhensible par les gens normaux et qui est le simple résultat de l’addition de stratégies locales et d’autant de baronnies. Dans une élection plus nationale que jamais, dans des régions sans existence réelle, face à des partis nationalement centralisés, les partis de l’autre gauche s’abandonnent à un capharnaüm à pleurer. Le plus stupéfiant est de voir ceux-là même qui sont les plus bruyants pour réclamer dans les discours l’action et l’implication citoyenne (l’appareil du PCF pour ne pas le nommer) refuser obstinément la mise en place d’assemblées représentatives des citoyens engagés avec les listes.

ps_mascaradeDans le département, 64 % des adhérents du PCF se sont prononcés pour une alliance avec le Front De Gauche. Résultat sans appel de 264 voix pour une liste au premier tour Front De Gauche contre 152 voix favorables à une liste avec le PS dès le 1er tour !!! Dans ce résultat, on voit déjà assez bien la coupure entre l’appareil et la masse des militants très consciente de la dérive sociale libérale du PS.
Malgré cette votation interne, l’appareil communiste du 44 en a décidé autrement. Prétextant un désaccord sur l’aéroport de Notre Dame des Landes avec les autres composantes du Front De Gauche (parti de Gauche de JL Mélenchon principalement), ce qui ne les empêche pas, par ailleurs, d’avoir géré avec le PS et les Verts la région, ils ont décidé de rompre le fragile consensus qui s’était construit.
L’on devine bien la manœuvre comme la presse locale s’en faisait récemment l’écho : ça coince entre les membres du Front de gauche. La liste alternative à l’austérité, conduite par le communiste Alain Pagano, bloque sur la question de Notre-Dame-des-Landes. « Il y aura bien une liste alternative à l’austérité en Pays de la Loire…, mais tous les partenaires du Front de gauche n’y seront pas forcément représentés.. « Le PC sera présent, mais sans le Parti de Gauche et Ensemble ?, sauf accord improbable de dernière minute …».

imagesd5En fait, la tendance réformiste du PCF 44 ne s’est jamais résolu à couper le lien ombilical avec le PS, à l’image d’un Robert Hue qui a enfanté en Loire-Atlantique bien des émules. Depuis des lustres, chacun à sa façon, ces appareils de partis ont tissé des amitiés et réseaux qui s’épaulent les uns les autres quitte à se renvoyer l’ascenseur. Fausse opposition ou vraie collusion, quoiqu’ il en soit, ce jeu de rôle permet à chacun de jouer dans son registre, en faisant attention de ne jamais franchir la ligne rouge exigée par un PS qui tient le carnet de chèques. Au final, dans les seconds tours d’élections, il existe toujours un bon argument pour garantir le retour de l’enfant tumultueux dans l’urne sociale libérale.

Sauf, que cette stratégie est arrivée à un point de non-retour pour nombre d’électeurs. C’est notre cas, bien évidemment. Nous n’aurons donc pas d’autres choix, en décembre, que de sanctionner les baronnies locales du PS et l’appareil du PCF dans le 44 qui joue la lutte des places. Si pour le PS cela allait de soi, pour le PCF du 44 cela demandait des éclaircissements.
On annonce la défaite du PS et de ses alliés dans notre région. La politique d’austérité du gouvernement Hollande/Valls/Macron sera, sans aucun doute, sanctionnée. Perspective utile certes, mais pas suffisante. N’ayons aucun remords dans ce choix de la raison puisque indirectement les politiques du PS ou celle de la droite sont/seront du même tonneau.
La liste du PCF, mal nommée Front De Gauche, si tentée qu’elle obtienne 5 % au premier tour, dans tous les cas de figure ne donne d’illusion qu’à elle-même. Triste spectacle.
« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent », disait Einstein.

Le réveil risque d’être assez dur, autant pour les uns que pour les autres.

Capture d’écran 2015-10-17 à 00.04.11Ce qui est certain, il n’y aura pas une voix ni au premier ni au second tour de ces élections pour le PS libéral, quel que soit le cas de figure. Moins ces baronnies locales auront d’élus à cette élection, moins ils pourront salarier directement ou indirectement de « petites » mains, parfois fort bien rémunérées, moins ils auront de moyens pour fonctionner, moins ils pourront concurrencer la gauche radicale sur le terrain et dans les assemblées, moins ils seront nuisibles à la naissance d’une vraie gauche d’espoir, anti austéritaire et anti euro libérale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s