Colères, suite

00-vitaly-podvitsky-je-suis-paris-2-2015Après un deuil de trois jours et en attendant le futur hommage gouvernemental national de la semaine prochaine, l’on sent bien déjà que les victimes sont en passe d’être reléguées au second plan. Heureusement, d’un peu partout, le peuple dans sa diversité n’a pas cessé de rendre hommage aux victimes. Par ses gestes, il a montré sa solidarité infaillible aux familles et aux très nombreux blessés, dont certains sont toujours hospitalisés. Faisons en sorte de nous souvenir, longtemps encore de l’effroyable tragédie et d’être fidèle à nos engagements.

Les médias comme le gouvernement ou les élites sont déjà passés à la phase récupération des attentats du vendredi 13 novembre dernier. La presse de caniveau disserte déjà sur des sondages beaucoup plus favorables au PS de gouvernement. L’état de choc de la population est réel, normal. La peur aussi, bien évidemment. Qui ne le serait pas. Mais gardons-nous d’en rajouter à l’hystérie générale. La situation est déjà bien assez compliquée. Il ne sert à rien d’ajouter de la peur à la peur comme le fait le premier ministre Valls ces derniers jours sauf, si cette stratégie est mûrement préméditée. Elle l’est effectivement. Pour faire passer au nom de la sécurité toutes les dispositions sécuritaires inimaginables puisées dans le programme des extrêmes droites françaises.

images libertéL’état d’urgence dans un moment d’urgence était non seulement nécessaire mais indispensable. Il y a bien eu une situation exceptionnelle, s’il en était, à laquelle on a adapté un cadre juridique exceptionnel. L’actuel président et son gouvernement n’ont fait que ce qu’il devait faire. Ni plus, ni moins. Mais, prolonger le dispositif dérogatoire, en suspendant nos libertés individuelles et le droit de libre circulation pour trois mois supplémentaires, en dénature le sens et la portée. L’exceptionnel devient alors la norme. Nous changeons de paradigme. Nous glissons d’une démocratie passablement déjà mal en point, vers une démocratie autoritaire.

Piteux exercice d’un parlement qui dans une sorte d’unanimisme peureux a voté à 99 % des députés et sénateurs, dont malheureusement la totalité des députés du FDG, l’ extension de l’état d’urgence. Là où le texte de 1955 demandait pour s’appliquer que « l’ activité s’avère dangereuse pour la sécurité et l’ordre public », la nouvelle loi prévoit quant à elle de s’appliquer aux personnes pour lesquelles il existe des « raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace pour la sécurité et l’ordre public », formulation beaucoup plus large et floue, si ce n’est dangereux, car ouverte à toutes les interprétations. Comme le disait Benjamin Franklin : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »


Le gouvernem
kak-17112015ent fait feu de tout bois, rattrape le temps perdu. Le président, qui avait été exfiltré d’une manière des plus équivoque du stade de France comme on l’a vu à la télévision, a repris ses esprits pour assumer les responsabilités qui sont les siennes, quittes maintenant à en rajouter dans la dérive sécuritaire avec diverses mesures comme le port d’armes pour la police municipale, le port l’arme hors service pour la police nationale et la gendarmerie ou la création d’une garde nationale… . Avant peu être un jour, le port d’arme autorisé à tous les citoyens.. De par ces gesticulations dangereuses, on peut penser que le gouvernement tente ainsi de faire oublier un début de gestion de crise peu glorieux ainsi que ses responsabilités écrasantes dans la conduite de sa politique étrangement étrangère. Ne doutons pas non plus que le PS pense d’abord récupérer l’émotion populaire pour éviter d’être sanctionné aux prochaines échéances électorales et Hollande tenté de gagner les élections de 2017. On verra bien ce qu’il en sera.

Manifestation Nantes 21 11 2015

Il n’est pas dit que d’autres attentats ne voient pas le jour, malheureusement, dans les semaines ou les mois à venir, ici ou ailleurs contre la France et ses citoyens. L’on voit bien les lacunes de notre système, dû pour l’essentiel aux politiques d’austérité qui se sont succédés, de Sarkozy à Hollande. Tous portent de lourdes responsabilités dans les effroyables attentats, les morts et les blessés. Nous nous apercevons que le démantèlement du service public dû aux politiques drastiques d’économie à tout prix a réduit durablement les moyens humains et matériel des services de sécurité comme du reste des services publics, école, hôpitaux…

Que l’on  ne si méprenne pas. Que de mensonges ont été déversés par la presque totalité nos médias défaillants sur la Syrie et l’Irak, l’Iran ou la Russie. L’État islamique et ses succursales que la France soutient, forme et arme ne sont pas sortis de nulles parts. Il n’y a pas d’islamistes modérés pas plus qu’il y avait des  nazis modérés. La France s’est adossée à la politique atlantiste des États-Unis d’Amérique en abandonnant, contre monnaie sonnante et trébuchante, sa politique étrangère aux pires monarchies terroristes que sont l’Arabie Saoudite ou le Qatar, tout en jouant un rôle plus qu’ambigu avec le non moins imprévisible président turc.

Le ministre de l’Intérieur aurait dû démissionner pour n’avoir pas su prévenir les attentats du 13 novembre après ceux du journal Charlie Hebdo comme le ministre des affaires étranges aurait dû aussi depuis longtemps être demis pour avoir soldé notre indépendance nationale contre des marchés juteux dont ceux du commerce d’armes.

Jean-Luc Mélenchon dans sa dernière tribune résume bien les enjeux du moment : « Nous allons devoir lutter sur deux fronts : contribuer à l’unité de notre peuple et affronter les bouffées sécuritaires. C’est un chemin de crête que le nôtre. Mais notre devoir de long terme est de rester ceux qui affirment que la sécurité collective est plus forte quand les libertés fondamentales de chacun sont garantis. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s