Bérézina mon amour

ob_ba28b2_005 

Bérézina à venir ! Après le président pédalo puis le président en booster, nous avons le droit au président chef de guerre qui comme son prédécesseur en Libye s’enivrait pour la bonne cause. Il en va de l’intérêt de la France, en le confondant allègement avec l’intérêt de la finance. Pari réussi lisait-on avec une envolée dans le sondages maisons, passant 15 % à 50 % d’opinion favorable. Quel exploit ! A croire que les gens aiment se faire peur. Alors que l’on est (fou)allié avec les pires dictatures obscurantistes d’Arabie Saoudite ou du Qatar, qui n’hésitent pas à couper les têtes et les mains, ce n’était sans doute pas encore suffisant puisque dans notre dérive, l’on continuait également à jouer à se faire peur avec notre « ami  et Pacha» Erdogan. Personnage dont on connaît aujourd’hui, de mieux en mieux son rôle de moins en moins obscur dans le conflit Syrien.  Pour service rendu à l’Europe, en fermant aux réfugiés les chemins de l’exil, nous lui verserons et il empochera 3 milliards d’auros. .

Bérézina en cours sous la férule de notre président va en guerre, nos braves députés soldats ont décidé d’accélérer les bombardements en Syrie pour tuer les terroristes, ont-ils précisé. Bon, ok mais, attendons de voir le résultat, sachant que ces islamistes, plus meurtriers que radicaux, que l’on a grassement nourri par ailleurs, sont comme des poissons dans l’eau avec les populations qu’ils administrent, soit plus de 10 millions. Heureusement, nos bombes intelligentes comme nos députés cocardiers connaissent mieux que quiconque comment retrouver les impénitents barbares. Tant pis pour les civils, ils n’ont qu’à pas être là. Simples dégâts collatéraux comme aime à le dire les Étasuniens d’Amérique fin connaisseur en la matière. Soyons certains que nos courageux députés soldats, qui votent comme un seul homme ou presque cette guerre par procuration, s’engageront les premiers, le moment venu, pour aller sur le terrain, puisque que beaucoup avancent le projet insensé qu’il faudra, au final, bien y aller. Si nous étions mauvais citoyens, mais ce n’est pas notre cas, on pourrait penser que si l’on a déjà du mal à trouver la tête pensante des attentats de Paris avec des milliers d’hommes, des centaines d’arrestations et autres fouilles de domiciles, le fumeux état d’urgence, on ne peut que s’inquiéter pour le succès de notre drôle d’aventure dans les méandres de pays où l’on ne serait certainement pas les bienvenus. Les Français semblent aimer la guerre qu’ en image, bien confortablement assis devant leur téloche. Seuls 3 % seraient partants selon des enquêtes.

COP21-les-CR91cd-fbf35Bérézina aujourd’hui pour les socialistes dans ce premier tour d’élection régionale avec 22% d’intentions de vote  au national, ce qui est encore beaucoup trop. Sévère « défête » envisagée, plus que méritée. Pourtant, ils avaient tenté le tout pour le tout ses derniers quinze jours. Nos journalistes et autres commentateurs paillassons avaient déroulé le tapis verts et noir, sans répits dans des commentaires plus élogieux les uns que les autres sur les réussites du duo infernal Valls/Hollande, sauf le chômage dont les chiffres désastreux ont vite été mis sous le boisseau. Tous ces apôtres du choc des civilisations, squattant à tour de bras les radios et la télévision ressassaient un discours alarmiste destiné à faire peur aux populations. On en avait envie de vomir de honte. Pathétique propos socialistes quémandant de voter pour eux, discours sans aucune pudeur, discours oublieux des traîtrises de quatre années de gouvernement.

La sanction sera juste. Le PS n’a plus lieu d’être. Il est de droite, un point c’est tout.

Capture d’écran 2015-10-17 à 00.04.11Bérézina aussi dans notre propre famille de la gauche dite radicale. La stratégie d’alliance fourre-tout, illisible, sans cohérence nationale est un échec logique. Les torts sont partagés. Cette gauche est tout aussi irresponsable que ne l’est le PS de droite. Le FDG a cessé d’exister au lendemain de la présidentielle de 2012 sous les coups de boutoir du parti de gauche enivré par le succès relatif de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle et d’une stratégie mortifère du PCF, toujours politiquement dans l’entre-deux avec le PS. Disons-le clairement, tout est à reconstruire. Nous ne ferons pas du neuf avec du vieux. Avec un score de 2 % envisagé dans notre région et entre sans doute 5 à 7 % espéré sur notre commune, le PCF est en mort clinique. Il l’ a cherché. Aura-t-il les ressources pour rebondir ? Le pire n’est jamais certain. Sauf à laisser un boulevard à des alliances de configuration unité nationale PS/Droite ou au Fhaine en embuscade, il faut couper le lien ombilical avec les formes anciennes d’organisations. Le FDG ou ce qui sera doit devenir un parti à part entière qui fédérerait les anciennes formations avec des objectifs clairs autant sur nos politiques économiques, nos alliances, l’Europe ou l’Euro. Nous n’avons pas d’autres solutions que de nous remettre à l’ouvrage. Sinon nous deviendrons des NPA en demeure. C’est-à-dire des amuse-gueules.

FermePour le second tour, continuons à sanctionner la politique du PS quel que soit le cas de figure y compris lorsque le FDG, en partie ou en totalité feront des accords avec le PS de droite. Comme le disait Jacques Duclos, c’est blanc bonnet et bonnet blanc.

Pour finir, rien ne sert plus de le cacher, mieux vaut même garder toute sa lucidité pour s’y préparer : le passage que nous allons devoir traverser sera douloureux, semé d’embûches, ingrat. Le tout est de savoir combien de temps durera cette éprouvante traversée des ténèbres. Et de s’armer de patience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s