Les régionales, on n’applaudit pas, rideau !

arton29720-49e4d

Beaucoup de bruit et de fureur et puis pschitt. La guerre des mots et des images règnent en maître. La machine à décerveler a encore une fois très bien fonctionné. Le pouvoir a utilisé toutes les opportunités qui étaient à sa disposition, des attentats du 13 novembre à la COP21 en passant par les trahisons petites et grandes d’un Front De Gauche en perdition pour tenter de convaincre l’électeur qu’il fallait aller voter pour le PS. Nous avons assisté à un remake du, c’est nous ou le chaos. N’en doutons pas, ce scénario préfigure celui de 2017. Hollande a de quoi être satisfait, Sarkozy un peu moins.

Le piège s’est refermé, il a bien fonctionné, bien plus que certains ne l’avaient imaginé. La peur guide l’électeur. La peur ne peut qu’entraîner qu’un réflexe de vote de peur PS et droite. Pour le PS de droite, cela n’a pas d’importance, puisqu’à chaque fois qu’il en a besoin, il utilise le Fhaine ou/et les attentats qui lui servent d’exutoire. Peu importe leurs mensonges des uns et des autres, passés et à venir, leurs reniements, peu importe qu’un Valls ou un Macron crachent tous les matins sur le salarié, le fonctionnaire ou le retraité, l’important  pour tous ces gens là est de conserver coûte que coûte le pouvoir. Peu importe les moyens utilisés, le peuple est toujours prêt a croire aux rêves qu’on lui raconte. L’importantCapture-3-7fae4 n’est pas de faire, mais de faire croire, l’important est de raconter une histoire qui plaira à la majorité d’entre eux, même si à la fin presque tout le monde pleure.

Le pari était risqué, le PS comme la droite extrême de Sarkozy s’en sortent avec le moindre mal. Il était envisagé que l’un perd la totalité ou presque des régions et l’autre qui les gagne. Le PS de droite en  conservera bien plus qu’initialement prévu. Après tout, ce n’est pas très important, ils feront, à quelque chose près, la même chose. Fort de son demi-succès ou demi-échec, Macron et Valls, le PS, son gouvernement, l’Assemblée nationale et Hollande lui-même vont pouvoir continuer leur politique de la peur qui a leur permis de rester la tête hors de l’eau. A la peur, il ajouteront la dépeçage de ce qui reste des droits collectifs et de la retraite. A coup sûr, ils vont tenter de rejouer la même s1.qwant.comcomédie en 2017… Tout les coups seront permis.

Le public a applaudi cette tragi-comédie.

Il en redemande?

Rideau !

Comme l’écrivait Antonio Gramsci : « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. » Faisons en sorte, ensemble, que les monstres soient arrêtés à temps pour aider à construire un nouveau monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s