Déchéance de crédibilité

dessin-cumul-mandats-397faLes socialistes sont prêts à tout pour garder le pouvoir en 2017. Le pire est à venir. Soyons-en bien conscient. Tous les coups foireux sont/seront permis dans ce monde de requins. Les attentats monstrueux de 2015 et leurs utilisations jusqu’à l’écœurement par le pouvoir Hollandais ont crée un sentiment de peur propice à toutes les dérives sécuritaires. L’on  doit en prendre la mesure. Lorsque la peur règne, l’on dit toujours qu’elle est mauvaise conseillère. C’est le cas, c’est le but recherche.

Tout indique une accélération des mesures sécuritaires qui ne va pas manquer d’empiéter sur les libertés, sans pour autant nous garantir la sécurité. On le voit encore avec le dernier coup armé et sans doute attentat ou suicide raté dans le XVIII arrondissement de Paris. Enrayer cette vague d’attentats passe d’abord par un ob_15d7a7_decapitationsarabieeipas-dedifferenctraitement politique des raisons et des conséquences de cette situation. Il faut en finir avec nos folles alliances perverses avec d’Arabie Saoudite ou de la Turquie première pourvoyeuse de ces assassins. Il faut également un traitement social du chômage et surtout pas celui préconisé par le MEDEF, combattre la précarité et  la délinquance petite et grande, en mettant le paquet dans les banlieues de toutes les périphéries de nos villes, mais pas que là. Tout le tissu économique est à reconstruire. Ne comptons pas sur Hollande et ses sbires pour qu’il en soit ainsi. Bien au contraire. Ils instrumentalisent la peur et le Fhaine. Cette thérapie de choc sociale sur l’ emplois, salaire, protection sociale et éducation que nous demandons, ne nous n’empêche nullement la traque des assassins Islamistes sur notre territoire national. La fermeté n’exclut pas l’intelligence.

La déchéance de nationalité défendue par Hollande, Valls et quasiment tout le PS n’est qu’une des concessions données à l’extrême droite de Le Pen et à la droite extrême de Sarkozy pour attirer au vote Hollandais une partie des électeurs de droite apeurée. N’en doutons pas un instant, cette ficelle « baise couillon » sera utilisée jusqu’à la corde d’ici perquisition3e83-6fa812017. Les Français seraient demandeurs de dispositions sécuritaires encore plus contraignantes. Moins de liberté pour plus de sécurité nous chante-t-on dans notre poste radio « d’ici Paris ». Leurs angoisses seront satisfaites, même bien plus qu’ils ne peuvent se l’imaginer. Notre monarque d’aujourd’hui ou de demain et ses sbires et hommes de main pourront, à leur guise, embastiller tout citoyen récalcitrant, de l’intellectuel gauchiste au syndicaliste non-compatible aux désidératives du MEDEF. Plus question de déplaire aux princes qui nous gouvernent. Il ne s’agit pas d’un phantasme où on ne sait de quels délires militants, mais d’une réalité bien actuelle. On nous écoute, on nous épie, on nous suit, on nous contrôle du matin au soir et du soir au lendemain matin. Le dispositif est colossal. À l’aide d’algorithmes toujours plus sophistiqués ou de croisements de fichiers toujours plus nombreux, (impôts, sécu, bancaires, employeurs…) on est capable de faire aussi bien que les Étasuniens d’Amérique dans le domaine de la surveillance du citoyen. Si l’on ajoute les moyens de nos services de sécurité intérieure, police et polices municipales et gendarmerie, le pouvoir concentre entre ses mains un véritable arsenal répressif digne d’un état totalitaire qu’il est devenu. L’état d’urgence qui serait prorogé en permanence sous d’autres formes permettra à la police tous les actes possibles et inimaginable  sans aucun contrôle judiciaire.

decheance-nationalite-thorezCe n’est ni la droite ni l’extrême droite qui sont à la manœuvre, mais bien les socialistes reconvertis au social libéralisme autoritaire. Pétain s’était enorgueilli des quelque 15 000 français dénaturalisés avec la loi du 22 juillet 1940 ou les 446 autres de De Gaulle à Maurice Thorez déchus de la nationalité française parce partis à l’étranger. Hollande et ses « capos » sont sur une voix identique. Une fois le doigt mis dans la machine, il se pourrait bien qu’elle avale tout le reste. Le Fhaine et la droite extrême en redemandent déjà. Mesure qui ne serait que l’ordre du symbolique rassure-t-on, qui ne servirait pas à grand-chose dit-on aussi, mais alors pour vouloir l’inscrire dans le marbre de la constitution ? Comment réagirions-nous vous si une autorité (le gouvernement, le préfet…), prétendant s’exprimer au nom de l’intérêt collectif, décidait que nous cesserions d’avoir le droit d’être le fils de notre mère ? Une logique infernale donnant dans le chacun pour soi, la haine de l’autre ou le repli communautaire en remplacement du vivre ensemble, le progrès social ou le respect de la différence. La société s’est fracturée en autant d’intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général, au plus grand bonheur des forces de l’argent qui dominent notre société.

Le gouvernement présent conduit une politique similaire à celle de la droite ultralibérale. Le PS social-libéral autoritaire s’est démonétisé aux yeux de ses électeurs/citoyens. Les élections régionales l’ont largement démontré. Il ne lui reste plus que la peur et le bâton pour espérer conserver le pouvoir et ses privilèges de sa caste. Du côté de l’autre gauche, celle du Front De gauche tout s’est écroulé sous les coups de boutoir d’une société en perte de repères, l’individualisme, les divisions ou ambitions de chapelles. Sa reconstruction n’est pas pour demain.

Mais le pire n’est jamais certain et l’on peut aussi imaginer que le citoyen, d’une manière ou d’une autre, ne se laissera pas dépouiller comme de la vulgaire volaille. Stigmatiser son voisin, son collègue de bureau, le syndicaliste d’à côté, l’arabe du coin ou le chômeur ne fait pas une politique sinon de courte vue.

laissez-faire-Unknown-53969Les gouvernements successifs   ont déconstruit la société au cours de ces deux dernières décennies, rejetant beaucoup de citoyens jeunes et moins jeunes dans l’exclusion,  la délinquance ou la souffrance sociale propices à toutes les dérives.

Le seul vrai combat qui vaudrait en 2016 serait le combat absolu contre ce capitalisme prédateur de nos vies individuelles et collectives. Ce n’est certainement pas le Fhaine qui en est  le porteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s