Loi MEDEF : 49-3 assassin du PS

InfoComCGT_m(mardi 10 mai 2016 15h30) N’ayant plus de majorité, le PS libéral vient de décider d’utiliser le 49-3 pour faire passer son texte anti social dit loi El Khomri. Hollande le néocon, son clan gouvernemental ainsi que l’immense majorité du PS libéral viennent de signer la fin partie, donnant ainsi au MEDEF gain de cause. Par la même occasion, cette décision lourde de conséquence vient de mettre un terme définitif à l’idée assez largement repandue encore que le PS était un parti de gauche. La boucle est bouclée, le PS qui dérive depuis plusieurs décennies vers un social libéralisme pur et dur a définitivement franchi le rubicond. Il vient d’ offrir au MEDEF ce dont il rêvait depuis des décennies, et que n’avait pas encore osé faire la droite, l’autorisation pour le patronat de dépecer définitivement du code du travail. Soyons-en certain, avec ce reniement en rase campagne, Hollande et sa bande viennent d’obtenir de nos puissants du CAC 40 leur droit d’entrée pour briguer un second mandat. Ce ne sera pas, sans doute, suffisant pour les sauver.

InfoComCGT2_mLes salariés sont à nu. Le contrat de travail n’est plus qu’une page blanche sans aucune valeur. Le salarié redevient ou presque l’esclave de son maître et « dieu ». Par un étrange balbutiement de l’histoire, nous en revenons au XIX siècle. Tout saute. Le patron pourra modifier à sa guise les conditions de travail des personnels, les faire travailler le dimanche sans l’accord des salariés, la nuit et durant les congés, diminuer les salaires, augmenter la durée du travail, interdire les organisations syndicales qui ne plaisent pas. Il faut s’attendre à une attaque en règle contre les statuts des fonctionnaires. Si ce n’est pas le PS qui le fait, ce sera la droite revancharde Lepénisée. Ce n’est pas un vieux film, mais bien une nouvelle série macabre qui s’invite à notre table. Le patron n’aura plus aucune contrainte sociale et légale. Il n’aura même plus à rendre de compte à qui que ce soit, de quoi que ce soit. Les Français vont aimer ce système libéral sans foi ni loi.

C’est quasiment la fin des organisations syndicales dignes de ce nom. Ne seront autorisées, que celles qui s’affranchissent dans le déshonneur de leur mission sociale et qui n’aurons qu’une tâche, celle de courroie de transmission des directives du patronat. Les comités d’entreprise seront démantelés ou sans pouvoirs, ni moyens. Les prud’hommes verront leurs prérogatives disparaître puisque le licenciement expéditif devient la norme.

Dans notre commune et ailleurs, toutes celles et ceux qui se disent de gauche doivent de ce pas condamner le parti socialiste pour haute trahison, et en assumer les conséquences en démissionnant des majorités municipales, départementales ou régionales. Ne pas le faire serait être complice de ce qui ce passe. La reconstruction commence d’abord par la disparition politique du PS et de ses commandos de haine antisociale.

de0d0985ddb569c9c56c8027ee851a6c

Ce gouvernement doit être traité comme il se doit. Il faut en finir rapidement avec lui. Faute de meilleures solutions dans l’immédiat, même s’il ne faut pas désespérer d’un mouvement d’ampleur reconductible, 2017 sera l’occasion de faire payer à Hollande et au PS libéral, le prix de ces renoncements et traîtrises.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s