La primaire PS de droite : vendus et cocus !

IMG_4172Le PS est en ordre de marche, caporalisé. Il a sa primaire de fauxsocialistes. Il a déjà son candidat tout désigné Hollande. En difficulté dans les sondages après plus de quatre années d’une politique qui n’a rien a envier à celle qu’aurait faite la droite, en difficulté pour faire adopter sa loi travail rejetée par une grande majorité de Français, il tente de desserrer l’étau qui risquait de l’engluer dans la nasse de l’inutilité jusqu’à la fin du mandat, le privant ainsi de toute chance à la présidentielle de 2017.

Piloté par l’Élysée et mis en musique par Cambadélis, l’opération de déminage leur permet temporairement de jouer un coup à plusieurs bandes. D’abord neutraliser la plupart de ses opposants de l’intérieur qui vont rentrer dans le rang, manu militari comme un seul homme, et ensuite obliger les partenaires de l’extérieur tentés par la primaire, PCF et Verts à des contorsions qui pourraient bien leur donner le tournis lors des prochaines échéances électorales. Enfin, le gouvernement se donne un peu de répit sur la loi El Khomri, mis en sourdine pour quelques jours avant de nouvelles manifestations des syndicats.

Morosite2_mCeux que l’on a surnommé les frondeurs n’ont pas attendu très longtemps pour donner un satisfecit à l’organisation de la primaire, qu’il souhaite ouverte, mais ne le sera sans doute pas, compte tenu du refus du PCF et des Verts de cautionner une éventuelle candidature Hollande. Ces mêmes frondeurs n’ avaient-ils pas déjà joué petits bras en ne réussissant pas, comme par hasard, à réunir un nombre suffisant de députés pour déposer une motion de censure. Dans l’immédiat, l’hypothèse d’un éclatement du PS est temporairement écartée, et certainement, l’exclusion de celles et ceux qui se seraient risqués à voter une éventuelle motion de censure de gauche ou de droite. Ayant obtenu la primaire qu’ils demandaient, le PS est à peu près certains qu’ils ne feront plus obstacle, cette fois-ci, à la loi El Khomri. Ils se renieront pour la plupart, en démontrant ainsi leur peu de crédibilité. Le gouvernement n’aura sans doute même plus besoin de dégainer son 49-3.

Morosite1_mLa primaire socialiste est essentiellement une opération politicienne permettant à Montebourg, Valls ou encore Macron de candidater, d’espérer se trouver dans le cercle des prétendants et de préserver l’avenir, si ce n’est l’immédiaté, si Hollande venait à être éliminé ou battu en 2017. Dans ce petit jeu musical, d’autres solistes, le PRG et les Verts, tous peu regardant sur la nature de leur compromission, feront certainement office de second couteau pour donner l’apparence d’un combat à la loyal de la gauche de gouvernement, alors qu’il s’agira exclusivement d’asseoir le seul postulant naturel sur le trône, c’est-à-dire Hollande. Lui devant et tous les autres derrière. Dans ce jeu de dupes, Hollande est à la manœuvre de la même manière que lorsqu’il s’agit de rosir son bilan, à coup de désinformation largement relayée avec zèle par les 7 mercenaires milliardaires de la presse et des radios.

Fixée à la fin janvier 2017, sans que l’on sache comment ce bric-à-brac sera organisé, ni dans quelles conditions, on peut s’attendre à toutes les manipulations pour satisfaire le prince. Dans ce registre, le PS est passé maître. Il n’a rien à envier à la droite de Sarkozy et consorts. C’est bien à un bal d’ombres que l’on nous convie. Tout le monde sait déjà qui en sera le maillot jaune de ce tour de passe-passe, d’ailleurs largement sous l’emprise de l’EPO. Les outsiders se présenteront le soir même pour apporter leur soutien au vainqueur, qui n’aura pas hésité durant les cinq années de son règne à trahir tous ses engagements, à se renier lamentablement, capable de toutes les saloperies, et même bien plus.

adhesion-oeillet-480Nous attendons avec impatience les réactions du PCF et des Verts qui passent pour l’instant pour les cocus de l’histoire. Si ces derniers ont l’habitude de faire cavalier seul, cette fois-ci l’opération est un peu plus délicate. Les faux frères sont allés baisser culotte, et même plus, en échange d’un maroquin ministériel, les autres sont déboussolés ou en perdition. Le PCF qui avait misé sur le TSM, Tous Sauf Mélenchon, en espérant amadouer leurs partenaires électoraux du PS, doit ronger son chapeau. S’il veut son groupe de députés à la prochaine assemblée nationale, il devrait en passer, quoiqu’il lui en coûte, par un soutien tacite ou non à Hollande, ce qui n’est pas impossible de la part d’une direction qui s’est très largement décrédibilisée. De là à convaincre les militants et sympathisants, il y a un gouffre. Beaucoup vont rallier Jean-Luc Mélenchon, pas toujours par conviction, mais par réalisme. On leur a tellement dit de mal sur l’intéressé, qu’il en reste toujours des séquelles. Ils seront les bienvenues. Sauf retournement de stratégie, ce qui n’est pas impossible non plus, le PCF risque de perdre son honneur et ses députés. Il n’est pas dit non plus, qu’il fasse contre mauvaise fortune bon cœur, en appelant à voter Jean-Luc Mélenchon au 1er tour quitte à se ranger sous la bannière socialiste au second tour, si Hollande est qualifié. Ce qui serait très étonnant à l’heure où l’on parle. On peut dire aujourd’hui, sans risquer de se tromper que le PCF, s’est mis dans une désagréable posture, sans véritable issue de secours satisfaisante. Il a joué perdant perdant. C’est bien dommage pour tous les adhérents sincères. Espérons que l’on se trompe.

cropped-la-france-insoumise-3-1024x460.jpgJean-Luc Mélenchon qui anime sa campagne dans le temps long, ne s’est pas fait piéger. Preuve que sa proposition candidature est bien dans l’air du temps. Que sa candidature sera certainement la seule à porter la souveraineté avec son plan B de la sortie de l’Euro si nécessaire et l’écologie, sans concession aux forces de l’argent. Les sondages étant ce qu’ils sont, sont à prendre avec des pincettes, on lui donne un score dépassant celui de 2012. Il serait devant Hollande selon certains de ces sondages. Il ne faut surtout pas s’emballer. Il reste encore neuf mois avant l’élection et beaucoup d’événements peuvent modifier la donne, dans un sens comme dans l’autre.

Ces tout prochains jours risquent d’être bien animés dans les popotes politiciennes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s