Les Cahuzac Couëronnais Conseil Municipal du lundi 17 octobre 2016

cahuzacLa démocratie ne se saucissonne pas. Ce n’est pas quand on veut, lorsque l’on veut et avec qui l’on veut. Et pourtant, c’est bien ce à quoi nous assistons dans notre commune avec le PS et ses alliés municipaux. Faute avouée serait à moitié pardonnée, dit-on. Mais que nenni ! Bien triste spectacle d’élus PS, s’enfermant dans le déni de réalité, comme un Cahuzac s’enfermant dans ses mensonges Les élus de la liste Couëron à Gauche Autrement demandaient simplement le respect du règlement intérieur que le PS et leurs amis nous ont, par ailleurs, imposé. Les élus de la liste Couëron à Gauche Couëron Autrement demandent simplement l’application du code des collectivités territoriales qui encadre les conditions de la prise de parole d’élus extérieurs. Le représentant de Nantes Métropole Pascal Bolo n’avait rien à faire ce soir-là au Conseil municipal. Ni plus ni moins. Nul n’étant censé ignorer la loi, pas plus les élus socialistes que d’autres, c’est ce qu’il n’arrête pas de nous rabâcher, ils auraient dû montrer l’exemple. Ce n’est pas le cas. Ils se permettent tout, se croyant aux dessus des lois. Comme un Cahuzac pris la main dans le sac, ils mentent.

« Le cumul des fonctions dénoncé. La candidature de Pascal Bolo était critiquée dans la mesure où il exerce déjà deux mandats (adjoint au maire et conseiller départemental), de nombreuses responsabilités à Nantes métropole (vice-président chargé des finances, de l’emploi et du sport de haut niveau) et dans les instances (président de la Semitan, président de la Mission locale, président de la Maison de l’emploi, président de l’Ecole de la deuxième chance…). Le maire de Rezé estimait aussi que le nouveau président du MIN aurait dû être un élu du Sud-Loire plutôt qu’un Nantais. .. »

Faut-il encore rappeler à nos sociaux libéraux du PS de Couëron que 50 % des Couëronnais n’ont pas voté aux dernières municipales ou se sont abstenus. 50 % ont voté pour le PS libéral et leurs amis et 50 % ont voté pour les listes des oppositions. C’est parce que le mode de scrutin est en mode voleur que le candidat de la liste Couëron à Gauche Autrement doit obtenir 600 voix pour avoir 1 élu, alors qu’un élu PS, PC,Verts …seulement 162 voix. C’est de l’arnaque organisée. Notre démocratie est ainsi faite. Elle se désagrège, tombe en lambeaux. A juste raison, la défiance n’a jamais été aussi grande à l’égard de nos politiques.

CmwQjDYW8AAO0qK

Madame le Maire n’est pas l’instituteur ni monsieur Bolo serait le proviseur. Comme le dit Jean Jaurès : « Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots ». En aucun cas, ils mèneront nos élus à la baguette. Les élus ne sont pas des élèves et la salle du Conseil municipal n’est pas encore une salle de classe, même si l’on nous a mis dans le fond comme on l’aurait fait pour de mauvais élèves ou des gamins turbulents. Il s’agit d’une assemblée municipale dont chacun est à égalité de droit et de devoir. Ils traitent des affaires de la commune d’égal à égal. Il n’y a pas les sachant et les écoutant. Le Conseil municipal est un lieu de confrontation d’idées, de projets et de programmes, pas un lieu de biz nounours. La question est de savoir si la commune accompagne ou pas la politique d’austérité et de régression sociale du gouvernement PS. Nous disons que oui. Et l’on voit ce que cela donne.

Les élus de la liste Couëron à Gauche Autrement ont été élus sur un programme, des valeurs, une éthique. Il y a aucun mystère là-dedans. Chacun sa barque, sauf que l’une tangue et va sombrer en 2017 et l’autre tente de prendre le bon vent de l’espoir. Cela s’appelle être cohérent.

marianne-ivre-88ae5Le paternalisme larmoyant d’un Maire aux abois et en difficulté ne nous fera pas dévier de notre chemin, la clarté politique. Alors que le PS local et leurs amis bradent le service public, en cachette, sans courage politique, d’autres le défendent. Alors que le PS local et leurs amis bradent l’emploi public, en cachette, sans courage politique, d’autres le défendent.

Qui a bradé le service public de la petite enfance au CCAS de Couëron et préférant subventionner les structures patronales ?

D’autres défendent le service public…les deux élus de la liste Couëron à Gauche Autrement sont de ceux-là. Rien n’empêche à ceux qui ne veulent pas sombrer, de quitter le bateau la capitaine pédalo et du pépère Nantais. Ils seront les bienvenus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s