Coup de balai salutaire…en France

 

a-01-carte-trump-2-500x354

Ils sont aux aboies, ils s’affolent, ils s’effraient, ils paniquent, ils ne comprennent pas ce qui s’est passé, ils ne l’admettent pas. Ils en veulent à mort à tous ces racistes sans éducation, à ces sans dents sexistes à souhait, ce prolétariat blanc de préférence ou pas comme ils le disent, ces millions de déclassés par des années de politiques libérales effrénées, à un électorat réduit à des ploucs blancs, pauvres, abrutis et sans éducation. . A défaut de pouvoir comprendre ce qui a amené les électeurs à choisir un candidat milliardaire aussi imprévisible, fort en gueule, provocateur, au comportement parfois frisant le délire, affublé des pires défauts, souvent à juste titre, au lieu de chercher à comprendre, ils les insultent, en rajoutant dans l’insupportable. Les électeurs Étasuniens, dans un système électoral loin d’être démocratique, ont préféré dans une sorte de bras d’honneur salvateur voter pour celui qui leur paraissait le moins pire et le surtout moins pourri des deux, le moins corrompu, le moins va t’en guerre, le moins soumis aux banksters et à la finance mondialisée, celui qui s’opposait le mieux aux accords de libres échanges comme le TIPP ou le CETA, version américaine. L’avenir nous dira s’ils ont eu raison ou non, si les conditions sociales des déshérités, de ces millions d’étasuniens laissés pour compte vont s’améliorer… mais il est probable qu’il permettra aux privilégiés de rester privilégiés en détournant la colère populaire vers les plus faibles, les plus précarisés, essentiellement immigrés : c’est la mission traditionnelle de l’extrême droite qu’il représente. Le capitalisme a toujours su s’adapter au terrain comme les caméléons. Ce qu’il est contraint de donner d’une main, il tente de le récupérer de l’autre. Les engagements d’avant élections ne sont pas toujours ceux de l’après. On l’a vu chez nous, en France, avec le lamentable retournement de veste de Hollande et des socialistes libéraux.

jcc-02-albinmichel-35371Clinton c’est tout à la fois Hollande, Sarkozy, Macron, Juppé et Valls. Tous libéraux plus ou moins, plus que moins. Tous partisans de l’Europe, celle de la finance qui nous tue à petit feu. Tous liés aux banksters et au MEDEF. Tous, à leur manière, favorable à une cure supplémentaire d’austérité. Tous favorable à nous faire travailler beaucoup plus et beaucoup plus longtemps et mettre les salariés à la diète en matière salariale et de droits sociaux. Tous sont d’accord pour rationaliser l’offre de soin, c’est à dire casser la sécurité sociale, fermer les hôpitaux, supprimer des lits et des postes d’infirmière. Tous sont plus ou moins d’accord, à des degrés différents, pour privatiser l’offre de soin. Tous sont encore d’accord, sans exception, pour continuer nos c guerres extérieures, au lieu de faire du combat pour la paix notre seule et unique priorité. Cette paix qui est le seul moyen de faire cesser les conflits, de diminuer les flux migratoires et d’atomiser les groupes terroristes que la France a très largement alimenté en armements.

Un coup de balai salutaire est nécessaire dans une sorte de bras d’honneur salvateur. On a les mêmes chez-nous, tout aussi pourris, corrompus et va t’en guerre.

Seule la colère populaire de gauche peut enrayer la colère populaire d’extrême-droite.

cu4mcolwaaarco1

Face à la droite extrême et l’extrême droite le Vote Jean-Luc est le seul Vote de Gauche Utile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s